Société

Voter quand on est en maison de retraite : la galère des résidents

Par Boris Loumagne, France Bleu Vaucluse jeudi 20 avril 2017 à 17:20

"Il faut voter, c'est tellement important" s'exclame Monique
"Il faut voter, c'est tellement important" s'exclame Monique © Radio France - Boris Loumagne

Entre absence de moyens de transport et difficulté d'établir une procuration, les résidents de maisons de retraite peinent à pouvoir voter à l'élection présidentielle. Exemple à l'EHPAD de Châteauneuf-de-Gadagne.

Il y a ceux qui ne veulent pas aller voter ce dimanche, et ceux qui ne peuvent pas. A la maison de retraite Les Opalines de Chteauneuf-de-Gadagne, parmi les 30 résidents désireux de se rendre aux urnes, seule une douzaine d'entre eux pourra effectivement voter au premier tour de l'élection présidentielle.

La difficile procuration

Les résidents font souvent face à plusieurs écueils. Tout d'abord, lorsqu'ils veulent effectuer une procuration, difficile de trouver un proche habitant la même commune, comme le confirme Monique, 76 ans : "Les anciens habitent dans les petits villages alors que leurs enfants préfèrent souvent les grandes villes. " La mésaventure est arrivée à l'une des résidente de la maison de retraite. Elle n'a jamais manqué un seul scrutin de sa vie, mais ce dimanche, faute de n'avoir pu trouver un mandataire pour sa procuration, elle n'ira pas voter: "Il faut que j'arrive à la fin de ma vie pour ne pas pouvoir voter " se lamente-t-elle.

Les personnes âgées devraient pouvoir voter plus facilement selon Monique, Carine, Guy et Henry - Radio France
Les personnes âgées devraient pouvoir voter plus facilement selon Monique, Carine, Guy et Henry © Radio France - Boris Loumagne

Des résidents mis à l'écart

Un crève cœur pour cette personne âgée, une situation dramatique également pour l'animatrice de la maison de retraite, Carine. La jeune femme voit bien le désarroi dans lequel cette situation plonge les résidents. De plus, Carine a assisté cette semaine à la visite des gendarmes. Ces derniers se sont déplacés pour enregistrer les procurations. Et selon Carine ça ne s'est pas très bien passé: "Les résidents ne sont pas habitués à la vue de l'uniforme ; et une résidente a tellement été surprise qu'elle a perdu ses moyens devant les gendarmes, alors pour le gendarme elle était inapte et elle n'a pas pu obtenir sa procuration ".

Des problèmes de transport

Faute de pouvoir établir une procuration, certains résidents parviendront à se rendre aux urnes dimanche grâce à des membres de leur famille qui assureront le transport. Mais certaines personnes âgées sont inscrites bien trop loin du Vaucluse et "la maison de retraite ne peut pas prendre en charge un tel coût " se désole Carine, l'animatrice de l'EHPAD. Selon elle, "il faudrait vraiment faciliter les démarches pour les personnes âgées parce que ce n'est pas normal qu'elles ne peuvent pas voter alors qu'elle s'intéresse beaucoup à l'actualité ". Reste alors une question que se pose Henri, 86 ans: "Pourquoi il n'y aurait pas un bureau de vote à la maison de retraite ? "

Reportage de Boris Loumagne auprès des résidents