Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société

VOTEZ | Prof, un métier trop difficile ?

dimanche 2 août 2015 à 12:00 - Mis à jour le dimanche 2 août 2015 à 14:00 Par Aude Raso, France Bleu Bourgogne

Près d'un quart des postes de profs du secondaire n'ont pas été pourvus lors des derniers concours pour le professorat. Salaires trop bas, conditions de travail difficiles... Pour la SNES-FSU, il faut d'urgence revaloriser la profession.

Une salle de classe (image d'illustration)
Une salle de classe (image d'illustration) © Maxppp

Isabelle Cheviet a fait ses calculs : à la rentrée dans l'Académie de Dijon, il manquera vingt-et-un prof de technologie titulaires, huit profs de lettres classiques ou encore deux en histoire-géographie. "Et il n'y a aucun personnel remplaçant en mathématiques , en physique, en allemand, etc" ,  précise la secrétaire départementale du SNES-FSU en Côte d'Or.

La conséquence est simple. Si un professeur de mathématiques tombe malade, le Rectorat devra mettre une annonce sur Pôle emploi, qui enverra une personne de niveau Master1 ou Master2, mais qui n'a pas forcément le Capes. La pénurie touche depuis des années les disciplines scientifiques ; elle frappe maintenant aussi les disciplines littéraires .

Un problème de salaires ?

Le métier de professeur n'attire plus . Les conditions de travail y sont pour beaucoup, avec des classes souvent chargées. Mais pour la SNES-FSU, le problème vient surtout des salaires , dont le point d'indice est gelé depuis plusieurs années. "Un prof qui vient d'avoir le concours commence à 1.300 euros net par mois, alors qu'il a un Bac+5.

"Un ingénieur aussi commence à Bac+5, mais le salaire est largement supérieur. Donc le choix des étudiants est vite fait" , explique Isabelle Cheviet.

 

Votez tout au bas de cet article : prof, un métier trop difficile ? Exprimez-vous également à l'antenne en direct ce lundi à 8h15 en appelant le 03.80.42.15.15 ou sur   ou sur la page Facebook de France Bleu Bourgogne.

Donnez votre avis sur France Bleu Bourgogne. - Radio France
Donnez votre avis sur France Bleu Bourgogne. © Radio France