Société

VOTRE AVIS - Dopé un jour, suspendu pour toujours ?

Par Philippe Renaud, France Bleu Bourgogne mercredi 10 août 2016 à 15:27

Pas de cas de dopage avéré à Rio , mais les anciens dopés et leurs performances interrogent
Pas de cas de dopage avéré à Rio , mais les anciens dopés et leurs performances interrogent © Maxppp - FRANCK VALENTIN

Il n’y a pas eu pour le moment d’affaire de dopage aux JO de Rio. Mais avant le début des Jeux, la participation ou pas des sportifs russes a fait couler beaucoup d’encre. Les propos de Camille Lacourt après le 200m nage libre ont également fait beaucoup parler.

Sun Yang, il pisse violet !", s’exclame Camille Lacourt, battu, qui n'a pas du tout apprécié de voir gagner sur 200m libre le Chinois, contrôlé positif en 2014.

Michael Phelps, la légende de la natation américaine, est "triste" que des athlètes contrôlés positifs aient "quand même l'occasion de nager aux jeux Olympiques".

Que faire face aux ex-dopés ? Voilà la réponse d’une autre légende américaine, cette fois-ci de l’athlétisme, Michael Johnson : "J'aimerais bien qu'ils (le CIO) disent qu'un athlète, même suspendu une seule fois pour dopage, ou même avec une seule infraction de dopage, ne puisse pas participer aux Jeux"

Notre porte-drapeau tricolore aux JO, le judoka Teddy Riner, a développé ce genre d’argument avant le début des jeux de Rio, Dopé un jour, suspendu pour toujours..

  • VOTRE AVIS : Dopé un jour, suspendu pour toujours ?

Exprimez-vous en direct ce jeudi 11 août 2016 de 8h15 à 8h25 au 03.80.42.15.15. Ou dès maintenant sur les réseaux sociaux : @bleubourgogne pour Twitter ou sur la page Facebook de France Bleu Bourgogne

Les cas de dopage aux JO d'été - Aucun(e)
Les cas de dopage aux JO d'été - Visactu

Partager sur :