Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société

VOTRE AVIS - Êtes-vous fiers que la Bourgogne accueille des migrants ?

lundi 24 octobre 2016 à 16:31 Par Stéphane Parry, France Bleu Bourgogne

Les premiers migrants en provenance de Calais sont arrivés en Bourgogne. Une vingtaine de soudanais ont rejoint la quinzaine de personnes déjà installées dans le château de Montlaville sur la commune de Chardonnay en Saône et Loire. La Côte d'Or s'apprête aussi à accueillir plus tard des migrants.

Un centre d'accueil de migrants comme il en existe des dizaines. Ici à La Roche sur Yon en Vendée
Un centre d'accueil de migrants comme il en existe des dizaines. Ici à La Roche sur Yon en Vendée © Maxppp - PQR/ OUEST FRANCE

Dijon, France

Le démantèlement du campement de la Lande de Calais a commencé. Pour la région Bourgogne-Franche-Comté, 550 places sont créées dans 21 Centres d' Acceuil et d'Orientation (CAO) dans les 8 départements. Cette démarche de mise à l'abri de personnes vulnérables, répond à des questions humanitaires. Elle correspond aussi à des engagements internationaux souscrits par la France. Ces personnes qui pour la plupart déposent une demande d'asile, se verront proposer une solution d'hébergement provisoire et un accompagnement administratif, le temps d'étudier leur situation.

Trois centres en Côte-d'Or

En Côte-d'Or, environ 130 personnes trouveront un refuge dans trois CAO installés ou en cours d'installation sur les communes d'Athée, Chevigny Saint Sauveur et Dijon. Le gouvernement rappelle que cette opération, la première du genre, est avant tout une opération humanitaire qui doit permettre d'en finir avec la "Jungle de Calais", le plus grand bidonville de France où s'entassent depuis dix-huit mois, des milliers de réfugiés originaires d'Afghanistan, du Soudan ou d'Erythrée dont le rêve est de traverser la Manche pour gagner la Grande-Bretagne.

  • Êtes-vous fiers que le Bourgogne accueille des migrants ? Témoignez sur Facebook et Twitter et ce mardi à 8h15 au 03 80 42 15 15