Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société

Azuréens, votre commune est-elle sur Twitter ?

-
Par , France Bleu Azur

Les communes des Alpes-Maritimes ne sont pas toutes aussi actives sur le réseau social Twitter. Certaines ont davantage de moyens pour être visibles, partager des infos, faire le buzz. D'autres sont peu présentes voire inexistantes. Cet été Cagnes ou Théoule-sur-Mer ont créé leurs comptes.

photo - illustration Alpes-Maritimes
photo - illustration Alpes-Maritimes © Maxppp - Jean Pierre Amet

Alpes-Maritimes, France

La ville de Nice compte plus de 92.000 abonnés sur Twitter. Les administrateurs du compte postent très régulièrement la journée des infos pratiques pour les habitants et touristes, relaient les initiatives de la municipalité. Même chose à Cannes qui enregistre plus de 30.000 abonnés avec des photos qui mettent en valeur la ville. Antibes et Grasse comptent chacune plus de 4.000 abonnés. Menton ou Mandelieu-La-Napooule ont près de 3.000 abonnés.

Mais les communes moins peuplées, qui n'ont pas les mêmes moyens, la même force de frappe, comment font-elles pour se rendre visibles, faire le buzz, agiter internet ?

Ca agite le net

Les communes de Cagnes-sur-Mer ou Théoule-sur-Mer ont pris leur temps avant de créer leurs comptes Twitter : elles viennent de se lancer en juillet. Théoule décolle doucement avec 46 abonnés. Les photos postées sur les cérémonies et défilés du 75e anniversaire du Débarquement de Provence devraient booster la fréquentation. 

Cagnes a crée son compte le mois dernier, mais n'a pas encore tweeté. Résultat : deux abonnés seulement pour le moment. À Vence, le compte de la ville est très actif, annonce l'Ironman, des concerts, le bal des pompiers... Créé en 2011, il est suivi par 1.200 personnes. 

Au milieu des manifestations de la ville, c'est plutôt les opinions politiques du maire Lionnel Luca que vous lirez sur le compte de Villeneuve-Loubet qui compte 108 abonnés. L'édile retweete ses messages, ses coups de gueule, ses idées politiques, ses humeurs...

À Saint-Laurent-du-Var, on compte 153 abonnés et le dernier tweet date de mai 2018. Après les annonces de salons de l'emploi, des infos très pratiques, le maire a posté des photos : Joseph Ségura avec un ancien secrétaire d'Etat à la transition écologique ou avec l'acteur Pierre Richard. 

Il y a aussi La Colle-sur-Loup et ses 853 abonnés, des tweets au sujet de la canicule récemment, où l'on répertorie les bars et restaurants de la ville pour se rafraîchir. 

Et il y a ces communes qui n'ont pas (encore) créé de comptes sur Twitter, comme Puget-Théniers, Saint-Martin-Vésubie, Séranon ou Vallauris. Même si les offices de tourisme de ces communes sont, eux, souvent présents sur le réseau social. 

Choix de la station

France Bleu