Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Week-end de grève chez GAD à Lampaul-Guimiliau

-
Par , France Bleu Breizh Izel

Des dizaines de salariés se sont relayés ce week-end devant l'abattoir GAD à Lampaul-Guimiliau. Ils refusent de voir partir les 1500 cochons stockés dans leurs locaux. c'est le bras de fer avec leur direction avant une nouvelle semaine de négociation autour de la fermeture de leur site.

Manifestation sur le Parking Gad à Lampaul
Manifestation sur le Parking Gad à Lampaul © Radio France

 

Les employés de GAD sont en grève et bloquent leur usine depuis vendredi, avec 1500 cochons à l'intérieur.Dans le nord du finistère, cet abattoir représente 850 emplois. Mais l'entreprise GAD, très endettée, compte 2 sites d'abattage de cochons à Lampaul-Guimilliau, et à Josselin, dans le Morbihan. Elle souhaite fermer celui de Lampaul, dans le cadre de son plan de continuation.㘀aňLes employés de GAD sont en grève et bloquent leur usine depuis vendredi, avec 1500 cochons à l'intérieur.

Dans le nord du finistère, cet abattoir représente 850 emplois. Mais l'entreprise GAD, très endettée, compte 2 sites d'abattage de cochons à Lampaul-Guimilliau, et à Josselin, dans le Morbihan. Elle souhaite fermer celui de Lampaul, dans le cadre de son plan de continuation.

CCE lundi, nouvelle audience mercredi

 

Les actionnaires de GAD proposent aussi des primes de départs que les salariés trouvent vraiment insuffisantes. Entre 3 et 400 € par année passée dans l'entreprise.

Olivier Le Bras est délégué syndical FO , il a revendiqué le fait de retenir 1500 cochons vivants à Lampaul en attendant que la direction ne se manifeste.

Olivier Le Bras, délégué FO, assume le blocage des cochons

Joëlle et Sébastien, deux des salariés ont passé leur week-end sur le piquet de grève.

Joëlle et Sébastien, salariés GAD

Ce lundi, un comité central d'entreprise se tient à Rennes. Une grosse délégation de salariés finistériens seront présents pour l'ouverture des débats à 10h. Et mercredi, nouvelle audience au tribunal de commerce, toujours à Rennes.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess