Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Stockage d'électricité à Annonay, des riverains pointent le risque d'explosion

-
Par , France Bleu Drôme Ardèche

Un projet de stockage d'électricité avec des batteries au lithium-ion devrait voir le jour en 2020 sur la zone d'activité de Grosberty à Annonay. Des riverains sont vent debout contre cette installation classée ICPE.

Léopold Vanden Eynden fait partie du collectif de riverains opposés au projet porté par la société Comax.
Léopold Vanden Eynden fait partie du collectif de riverains opposés au projet porté par la société Comax. © Radio France - Quentin Perez de Tudela

Un collectif d'une vingtaine de riverains s'oppose à un projet pour stocker de l'électricité avec des batteries lithium-ion, à Annonay. Dans la zone d'activité de Grosberty, deux conteneurs doivent être construits. Ce site de stockage d'une puissance de 4 mégawatt sera le plus gros en France. 

Vivre sous la peur d'une explosion

Mais les riverains ont peur pour leur sécurité. Ce qui les dérange d'abord, c'est la proximité entre le futur site et les premières maisons : "il est à peu près à moins d'une centaine de mètres des premières habitations", décrit l'un des habitants, Léopold Vanden Eynden. Ce dernier se méfie du lithium, "un élément chimique instable", dit-il, qui peut provoquer des explosions : 

Le lithium est un produit très nocif. Si une catastrophe arrivait, on aurait une pollution de l'air, du sol et de l'environnement et là, on peut se demander quelles seraient les conditions de dépollution...

Une technologie maîtrisée et des contrôles renforcés

La Comax, l'entreprise qui porte ce projet, souligne de son côté que tous les téléphones portables ont des batteries au lithium. Par ailleurs, elle précise que "la technologie utilisée pour le stockage n'est pas la même et est maîtrisée"

L'installation sera classée ICPE (Installation classée pour la protection de l'Environnement). À ce titre, elle fera l'objet de contrôles renforcés. 

Pallier les défaillances

De son côté, la maire, Antoinette Scherer est plutôt favorable au projet qui permettra aussi, selon elle, de compenser les défaillances du réseau d'électricité : "Les industriels qui ont des protocoles de chaîne de fabrication, s'ils ont des micro-coupures, leur chaîne est fichue et ils sont obligés de jeter tous leurs produits. C'est une véritable problématique. Avec ce projet de stockage d'électricité, on a vu l'avantage de pallier ces problèmes."

Choix de la station

À venir dansDanssecondess