Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Tours :dernier vol pour l'école d'aviation de chasse le 5 juin 2020

-
Par , France Bleu Touraine

Les Alphajets de l'école d'aviation de chasse de la BA 705 de Parçay-Meslay, près de Tours, voleront pour la dernière fois le 5 juin 2020. Et l'école quittera définitivement la Touraine le 2 juillet. Un tournant dans l'histoire de la base aérienne.

Les Alphajets de la BA 705 bientôt au repos total
Les Alphajets de la BA 705 bientôt au repos total - Armée de l'Air

C'est historique pour la ville de Tours. Dans deux semaines exactement, le vendredi 5 juin les Alphajets de la BA 705 effectueront leur dernier vol officiel dans le ciel tourangeau. Un événement qui précédera la dernière remise de brevet de pilotes le jeudi 2 juillet. Car l'école de chasse sera définitivement transférée à Cognac (Charente), pour autant l'activité aérienne ne cessera pas immédiatement car des avions de combat vont continuer à voler.

Des avions de combat dans le ciel tourangeau jusqu'en juillet 2021

C'est dans le cadre de la réorganisation des armées que le transfert de l'école d'aviation de chasse de Parçay-Meslay avait été décidé. L'espace aérien de Tours était plus réduit que celui de la base de Cognac, laquelle peut disposer d'un nombre de couloirs aériens plus importants. Par ailleurs, les Alphajets de la BA 705 ont fait leur temps et la base 709 de Cognac-Châteaubernard est équipée des nouveaux avions d'entraînement Pilatus PC-21  Ce sont les raisons qui ont fait pencher la balance vers la Charente. Mais si Tours va perdre ses derniers Alphajets le 2 juillet, il y aura encore pendant un an des avions dans le ciel tourangeau. 

On garde la plateforme aéronautique jusqu'à l'été 2021 pour continuer les missions d'entraînement de la police du ciel avec des avions de combat, Mirage 2000 et Rafales -colonel Guillaume Bourdeloux, commandant la BA 705 de Tours

Un vol groupé qu'on ne verra plus au dessus du ciel tourangeau
Un vol groupé qu'on ne verra plus au dessus du ciel tourangeau - Armée de l'Air

Aujourd'hui, il reste 8 Alphajets sur la base et au total 130 mécaniciens et instructeurs. Les Alphajets auront disparu de Tours en juillet 2020 mais les mécaniciens resteront pour s'occuper des Mirage et des Rafales jusqu'à l'été 2021. "Ensuite,  dit le colonel Bourdeloux, "l'armée cèdera les deux tiers du foncier de la BA, dont la plateforme aéronautique, et elle transférera l'activité aéronautique à la DGAC, direction générale de l'aviation civile. Ce qui s'accompagnera d'une déflation supplémentaire du personnel puisque la BA n'aura plus besoin de ses pompiers, de ses contrôleurs aériens et d'un certain nombre d'autres unités qui concourent à l'activité aéronautique". La base de Tours ne conservera que les services de ressources humaines.

L'émotion du départ d'une activité historique

L'école d'aviation de chasse est liée à l'histoire de la BA 705 depuis 1961, cela fera presque 60 ans en juillet 2020. L'émotion est donc importante chez les militaires de la base comme chez leurs cadres hiérarchiques.

Je suis originaire de Luynes. Il y a 30 ans, je n'étais pas encore dans l'armée de l'air, je regardais les Alphajets passer au dessus de la maison de mes parents et je me disais que je ferai çà -colonel Guillaume Bourdeloux

Passée l'émotion, le colonel Bourdeloux revient vite sur terre: "c'est aussi un projet qui se conduit et se maîtrise et on l'aborde de la manière la plus professionnelle et la plus ordonnée possible. On garde toujours à l'esprit l'intérêt supérieur de l'armée de l'air. L'Alphajet est une vénérable machine qui continue à très bien voler, mais il est important qu'on forme nos pilotes futurs aux systèmes d'armes modernes de demain et les avions Pilatus PC-21 en font partie".

Le départ définitif de l'école d'aviation de chasse pour Cognac cet été va amputer l'effectif de la base de 200 personnes, 200 autres étant déjà parties progressivement depuis un an. L'effectif de la BA 705 passera à 2000 personnes jusqu'en juillet 2021 où les activités aéronautiques militaires cesseront donc complètement avec une réduction d'effectif beaucoup plus large.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu