Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société

Budget 2020 : le berjallien Jacques Chanut s'inquiète pour le BTP

-
Par , France Bleu Isère

Suppression du crédit d’impôt transition écologique, fin des prêts à taux zéro dans le neuf en milieu rural, autant de mesures qui disparaissent du budget 2020. Une situation dont s’inquiète l'entrepreneur berjallien Jacques Chanut, président de la Fédération Française du Bâtiment.

Jacques Chanut, le président de la fédération française du bâtiment
Jacques Chanut, le président de la fédération française du bâtiment © Radio France - Thomas Padilla

Bourgoin-Jallieu, France

S'il comprend bien que l'Etat doit faire des économies, Jacques Chanut ne décolère pas des premiers arbitrages du gouvernement en matière de politique du logement et de niches fiscales.

"En l'état cette loi de finances 2020 n'est pas du tout en phase avec ce que nous demandions”. Le président de la Fédération Française du Bâtiment s’inquiète de la disparition de certaines mesures : à l’exemple de la suppression du prêt à taux zéro dans le neuf en milieu rural. Facilitatrice d’achat pour de jeunes propriétaires, cette mesure remplaçait plus ou moins l’apport initial pour contracter un prêt. Sauf que “dans l’état actuel du texte, il n’y a plus rien”, s’insurge le chef d’entreprise berjallien qui imagine déjà un ralentissement de l'activité de son secteur. En outre précise-t-il, la conséquence ne sera pas écologique : “avec une capacité de financement plus faible, ils iront chercher des logements plus loin”. Une situation qui, selon lui, ne fera ni diminuer l’artificialisation des sols et qui ne réglera pas non plus les problèmes de consommation ou de mobilité. 

à force de courir deux lièvres à la fois, on va louper les deux

Autre critique de ce projet de budget 2020 : la suppression du crédit d’impôt transition écologique. Ce rabais de 30% sur les impôts concernait tous les types de travaux de rénovation énergétique, (fenêtres, chaudière, isolation, etc...) devrait se transformer en une simple prime mais avec des cas de figure complexes pour en bénéficier. Pour Jacques Chanut :  “c’est une véritable usine à gaz avec près de 104 cas différents”, ce qui ne rend pas la mesure plus compréhensible du public. Il ajoute même que ce crédit possiblement transformé en prime exempt les 20% les plus riches des citoyens français. 

Pourtant “une fenêtre passoire est la même qu’on soit riche ou pauvre”. Alors le berjallien se pose une question : “est ce qu’on veut une mesure sociale ou bénéfique à la transition écologique? Parce qu’à force de courir deux lièvres à la fois, on va louper les deux."

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu