Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
DIRECT - Grève du 5 décembre : au moins 450.000 manifestants dans une cinquantaine de villes
Société

Circulation : le ras-le-bol des habitants du quartier Saint-Martin à Montpellier

-
Par , France Bleu Hérault

Dans le quartier Saint-Martin à Montpellier, les problèmes de stationnement et de circulation récurrents devant l'école Denis-Diderot provoquent parfois des tensions entre parents et habitants. Une riveraine a écrit à la mairie pour avoir une présence policière.

Des habitants réclament la construction d'un nouveau parking.
Des habitants réclament la construction d'un nouveau parking. © Radio France - Quentin Perez de Tudela

Montpellier, France

Les habitants du quartier Saint-Martin, au sud de Montpellier, n'en peuvent plus. Tous les jours de classe, devant l'école Denis-Diderot, à l'arrivée ou à la sortie des enfants, c'est le même bazar. Le manque de place pour se garer complique la circulation, et pourrit la vie des habitants et des parents d'élèves. 

Un stationnement difficile

Dans la mesure où il n'y a qu'un seul petit parking, toujours plein, les parents n'ont pas trop le choix quand ils déposent leurs enfants en voiture. "Le premier qui arrive se gare, à l'arrache", lâche Saïd, un père du quartier. 

Le croisement qui mène à l'école est quasiment bouché à l'arrivée ou à la sortie de classe des enfants, ce qui créé des tensions. "Je me suis fait agresser parce que la personne s'était garée sur une place pour les personnes handicapées, se rappelle Yasmina, mère d'un enfant en fauteuil. C'est parti très loin."

Une demande de présence policière

Au milieu, il y a les petits écoliers, qui ne sont pas forcément conscients du danger, comme le remarque Michèle du collectif "Trop c trop". "La plupart des mamans qui viennent n'ont pas qu'un seul enfant. Elles en ont trois ou quatre. Elles ne peuvent pas tous les tenir par la main." Cette habitante installé dans le quartier Saint-Martin depuis 1994 a donc adressé une lettre au maire, mi-septembre, pour lui demander de prendre des mesures. 

Contactée, la mairie a indiqué qu'elle avait demandé à ses policiers d'être présents deux fois par jour, matin et soir pendant 15 jours à titre expérimental, à partir du de la rentrée de la Toussaint.

Reportage avec les parents et les habitants du quartier Saint-Martin

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu