Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Une cinquantaine de manifestants pour les 240 élèves handicapés privés de rentrée

-
Par , France Bleu Drôme Ardèche, France Bleu

Les parents d'enfants handicapés privés de rentrée ont exprimé leur colère dans un contexte de fortes tensions, après les propos de la secrétaire d'Etat au handicap Sophie Cluzel, qui a assuré dans une interview vendredi soir "que pas un seul enfant (drômois) n'était pas sans solution".

Une cinquantaine de manifestants devant la fontaine monumentale à Valence ce samedi midi
Une cinquantaine de manifestants devant la fontaine monumentale à Valence ce samedi midi © Radio France - Jeanne Daucé

L'association Adapei 26 organisait ce samedi une manifestation devant la Fontaine monumentale, en plein centre-ville de Valence.  Et ce au lendemain de la charge de la secrétaire d'Etat chargée des personnes handicapées Sophie Cluzel qui a déclaré vendredi soir que "pas un enfant n'est pas sans solution" dans la Drôme et que l'Adapei 26 devait "arrêter d'instrumentaliser l'inquiétude des parents".

"On demande que chaque enfant soit accueilli normalement"

Jérémy Trechel, le père de Duncan, petit garçon autiste de 10 ans, concède que la secrétaire d'Etat ne dit "pas entièrement faux" : des solutions sont bien disponibles. Son fils par exemple rentrera à l'école à raison de quatre heures par jour : "_Mais à quel prix, avec quelle souffrance ? Je ne sais pas s'il aura une auxiliaire de vie scolaire (AVS) avec lui_. Et ça risque de mal se passer : très vite, il va rentrer en pleurant de l'école.Ce n'est pas gérable sur le long terme. On demande que chaque enfant ait sa place et soit accueilli normalement", explique ce père de famille.

Symboliquement, les manifestants ont bâti une pyramide de cartables pour alerter sur le fait que tous attendent une place dans l'un des quatre instituts médico-éducatifs (IME) de l'Adapei 26, l'association qui regroupe des parents et proches d'handicapés mentaux. 

Une liste nominative transmise à la secrétaire d'Etat

Jean-Luc Chorier, le président de l'Adapei 26, a brièvement réagi au cours d'une allocution, ne souhaitant "pas alimenter la polémique" à la suite des propos de la secrétaire d'Etat Sophie Cluzel, qui l'a accusé de mentir sur le nombre de familles concernées : "Ignorer ces réalités, c'est porter atteinte à la dignité des personnes handicapées et de leurs familles", selon le président de l'Adapei 26. Jean-Luc Chorier a ajouté qu'une liste nominative des 240 enfants concernés par ces solutions inadaptées a été envoyée à l'Agence régionale de santé et au cabinet de la secrétaire d'Etat. 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu