Société

Xylella Fastidiosa, les pépiniéristes corses organisent leur défense

Par Patrick Rossi, France Bleu RCFM vendredi 25 septembre 2015 à 9:52

Xylella Fastidiosa
Xylella Fastidiosa © Radio France - Eliane Parigi

Monique Meunier, porte-parole d'un collectif de pépiniéristes,créé mercredi 23 septembre à San Giulianu, était l'invitée de la rédaction de RCFM. Elle évoque en compagnie de Patrick Vinciguerra les conséquences liées aux mesures prises contre la Xylella Fastidiosa.

« La souche de Xylella Fastidiosa identifiée en Corse n’est ni invasive, ni tueuse. C’est une certitude. » Cette certitude est affichée par Monique Meunier, porte parole du tout jeune collectif de pépiniéristes, paysagistes et responsables de jardineries corses. Un collectif mis sur pied pour « permettre à la profession de se faire entendre », voire même rétablir certaines vérités. « La xylella « pauca » n’est pas en Corse. Et la souche « multiplexe » présente sur l’île n’est pas aussi invasive et destructrice  qu’on le laisse entendre » assure Monique Meunier qui précise que « la bactérie est présente en Corse depuis quinze ou vingt ans ».

 

Les actions menées contre la Xylella Fastidiosa ne sont pas sans conséquences pour ces professionnels. Monique Meunier l’assure. « Nous sommes aujourd’hui en danger. Certaines entreprises sont en cessation de paiement ou sur le point de l’être. D’autres ont eu recours au chômage partiel pour certains de leurs salariés. » Ces entreprises parfois lourdement pénalisées peuvent prétendre à des indemnités. « Mais on ne court pas après » indique le collectif qui « veut pouvoir travailler en toute sécurité. » Et pour se faire, il demande donc que « l’on  renforcement les contrôles pour que la souche pauca n’atteigne pas la Corse. »

Monique Meuneir, porte parole du collectif des pépiniéristes