Société

Y'a-t-il un problème avec l'éducation des chiens à Valence ?

Par Stéphane Milhomme, France Bleu Drôme-Ardèche mardi 4 février 2014 à 6:15

Un chien sur un lit à Valence dans la Drôme !
Un chien sur un lit à Valence dans la Drôme ! © Radio France - Nathalie de Keyzer

Des incidents avec morsures de chiens ce sont multipliés ces deux dernières semaines. Le dernier en date s'est déroulé le week-end dernier avec une personne attaquée par un molosse. Un arrêté municipal oblige pourtant depuis un an et demi les habitants de Valence à promener leur chien avec une laisse. Alors qu'en est-il aujourd'hui ?

Les incidents récents ont commencé il y a deux semaines. Un enfant de 14 ans a été mordu sur le champ de mars par un bull terrier. Et puis on a appris que le même jour c'est une femme de 30 ans qui a été gravement mordu aux jambes dans le lotissement des Grands Prés. Le dernier cas, a eu lieu vendredi dernier dans le quartier Montplaisir... c'est un adolescent qui a été attaqué dans la rue.

Normalement cela ne devrait pas arriver. Depuis janvier 2012 la mairie de Valence a pris un arrêté municipal unique en France. Tous les chiens, quelque soit leur race ou leur taille sont censés être tenu en laisse avec une muselière. Et normalement on a même pas le droit de promener plusieurs chiens ensemble.

Un American Staffordshire Terrier est considéré par la loi comme un chien dangereux de catégorie 2. - Fotolia
Un American Staffordshire Terrier est considéré par la loi comme un chien dangereux de catégorie 2. © Fotolia - cynoclub

Est-ce que l'arrêté est vraiment appliqué ? Il suffit de se promener dans les rues de Valence pour constater que non. Personne ne met de muselière.C'est le cas de Léonore qui trouve cet arrêté un peu ridicule. Pour avoir interrogé les gens, soit ils disent que leur chien est trop petit pour être vraiment dangereux. Soit pour les plus gros, ils disent qu'il est bien élevé et que finalement ce n'est pas l'animal qui est mal éduqué mais le propriétaire.Si personne ne le respecte, à quoi sert cet arrêté ? En fait, il permet à la police municipale de pouvoir intervenir au cas où. Il faut savoir que cet arrêté avait été pris parce qu'une petite fille avait été mordu par un chien. Et pour Denis Rigal chef de cabinet du maire de Valence, il ne s'agit pas de faire mettre des muselières à tous les chiens. L'arrêté à surtout un rôle préventif. A cette époque la ville avait voulu limiter le nombre de SDF avec des chiens... parce que beaucoup d'habitants s'étaient plaint. Selon la mairie, le dispositif a fonctionné car maintenant ils seraient beaucoup plus nombreux à les tenir en laisse.La Municipalité de Valence n'est donc pas prête de retirer cet arrêté ? Non, d'autant que pour l'instant il ne concerne que les places, les squares ou les boulevards du centre ville. Mais Denis Rigal la mairie pourrait ne pas s'arrêter là : le périmètre pourra être étendu, car deux des dernières attaques ont eu lieu dans des quartiers non concernés par l'arrêté qui théoriquement oblige tous les propriétaires de chien à museler leurs toutous.