Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société

Yonne : c'est la ruée sur les climatiseurs

mercredi 1 août 2018 à 18:11 Par Delphine Martin et Bruno Blanzat, France Bleu Auxerre

Depuis plusieurs semaines, les températures dépassent allègrement les 30 degrés. Pour supporter ces chaleurs inhabituelles, les habitants de l’Yonne sont de plus en plus nombreux à investir dans des climatiseurs.

De nombreux magasins sont en rupture de stock ( photo d'illustration).
De nombreux magasins sont en rupture de stock ( photo d'illustration). © Maxppp - JEAN MICHEL MAZET

On attend jusqu’à 37 degrés, en fin de semaine, dans l’Yonne. Un nouvel épisode de canicule qui touche tout le pays et qui fatigue les organismes. Alors, pour ne pas trop souffrir de la chaleur, et quand les ventilateurs ne suffisent plus, de plus en plus d’Icaunais optent pour des systèmes de climatisation.

On a été très vite dévalisé - Elise, vendeuse en bricolage

"Ce sont des ventes exceptionnelles. On a été très vite dévalisé. Dès les grosses chaleurs, les clients se jettent dessus. On en n’a pas forcément vendu plus que les années précédentes, mais je dirais qu’on les a vendus plus rapidement. Car quand il ne fait chaud que 2 ou 3 jours, les gens ne veulent pas forcément investir. Quand ça dure, ça devient pénible et les gens font l’achat", explique Elise Mathieu, la responsable du rayon clim’ chez Brico-Dépôt à Auxerre.

Confirmation dans les allées du magasin, où l'on croise Michaël, arrivé avec un immense chariot, en quête d’une clim’ mobile. Sauf que le magasin n'en a plus. Michaël devra donc patienter quelques jours : "Je veux juste trouver un peu de fraîcheur pour vivre mieux et surtout dormir un peu mieux", confie ce père de famille. "Avec 29 degrés dans la maison et deux enfants en bas âge, ça devient difficilement supportable, surtout la nuit. Et quand on dort mal, on s’énerve", poursuit-il. 

Entre 200 et 500 euros pour un climatiseur mobile

Dans ce magasin, les 100 derniers climatiseurs mobiles ont été vendus au cours des deux dernières semaines. Ces appareils, qui permettent de rafraîchir une pièce, coûtent entre 200 et 500 euros. Pour un système de climatisation installé par un professionnel, l'investissement sera forcément plus lourd : il faudra débourser 1300 euros pour climatiser une pièce, et jusqu’à 8 000 euros pour équiper toute une maison.

C'est le choix de Marie-Thérèse, une retraitée qui habite à Appoigny et qui vient de se faire installer tout un système.  Elle le dit avec un grand sourire, depuis peu, elle revit : "Ces derniers jours, on ne pouvait plus respirer. J'avais mon ventilateur mais ça n'allait pas. Alors que là, on respire enfin !".

Marie-Thérèse, une retraitée d'Appoigny, revit grâce à la clim' - reportage de Bruno Blanzat

Là, on respire enfin ! - Marie Thérèse, retraitée

Chez la retraitée, désormais, la température est confortable, réglée sur 22 degrés. "Quand on est malade, on va chez le docteur pour un traitement. Eh bien là, c'est pareil, il fallait trouver un traitement adéquat !" Et Marie-Thérèse remercie son "docteur" : Anthony Petit, de la société Fluides 89.  Avec les températures élevées de ces derniers jours, son téléphone sonne plus souvent que d'habitude : "On a beaucoup de demandes. Les gens n'en peuvent plus. Certains sont au bout du rouleau. J'ai des couples avec des enfants, des jeunes couples, des retraités... Ils m'appellent pour demander un devis", précise le professionnel.

Mais le confort a un prix, évidemment. Marie-Thérèse a du dépenser 7 000 euros pour installer son climatiseur de 7 500 watts, avec 4 appareils répartis dans la maison. Mais elle ne regrette pas : "Même avec le petit ventilateur, il fallait changer les draps tous les deux jours, on sentait que ça dégoulinait ! Maintenant, ça va. Avant de dormir, je mets la clim', je la coupe après le film. Et je dors jusqu'au matin", souffle-t-elle en souriant.

La ruée sur les climatiseurs mobiles - reportage de Bruno Blanzat