Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Retrouvez les résultats définitifs du second tour des Municipales, commune par commune

Tous les résultats

Fête des pères : chez les Bersan dans l'Yonne, le vignoble se transmet entre générations

-
Par , France Bleu Auxerre

C'est la fête des pères ce dimanche. Dans certaines familles, les fils reprennent le flambeau des générations précédentes y compris au travail. Chez les Bersan, à Saint-Bris-le-Vineux (Yonne), Jean-François et Pierre-Louis gèrent ensemble le vignoble qui appartient à la famille depuis le XVe siècle.

Jean-François et son fils Pierre-Louis Bersan gèrent le vignoble ensemble depuis 2009
Jean-François et son fils Pierre-Louis Bersan gèrent le vignoble ensemble depuis 2009 - BIVB

Il n'y aura pas de bouteille de vin en guise de cadeau pour la fête des pères aujourd'hui chez les Bersan, qui gèrent un domaine viticole à Saint-Bris-le-Vineux (Yonne) : "ce n'est pas interdit mais _on offre plutôt quelque chose qui change_, lance Pierre-Louis. C'est souvent un whisky car mon papa est un grand amateur".

Parents et associés

Depuis 2009, il travaille avec son père comme associé. "C'est _avant tout de la fierté_, lance ce dernier. On a d'ailleurs mis le prénom de mon fils en premier pour l'entreprise, la transmission commence par là". Avec la différence de génération, chacun a pourtant son idée pour la gestion du domaine. "Moi, forcément, je veux faire un petit peu bouger les choses, lance Pierre-Louis. Ce qui est génial, c'est que mon père est plutôt ouvert sur cet apport, cette jeunesse et cette fougue disons !".

"Travailler entre père et fils, ça demande de faire des concessions, acquiesce Jean-François. On n'a pas forcément la même vision des choses, mais quand on le fait intelligemment, il n'y a pas de problème". "On est tous les deux très rugby, pourtant je ne l'ai jamais forcé à en faire ! ajoute-t-il. _Je pense qu'au niveau professionnel, ça a été la même chose.Il ne faut pas forcer, les choses doivent venir naturellement et donner envie de continuer ce que chaque génération a fait"_. 

Un patrimoine et une histoire

"C'est une transmission de patrimoine et savoir-faire, lance Pierre-Louis. C'est un métier qui apporte tellement de plaisir et de partage, _la transmission de ce domaine familial, c'est un plaisir inestimable_". Une passion qui s'est forgée dès l'enfance : "on commence à jouer dans les caves avec les copains, plus tard on monte sur le tracteur", se remémore-t-il. "Mes parents ne m'ont jamais forcé, ça s'est fait tout seul, c'est moi qui ai voulu continuer"

"On est les maillons d'une chaîne, ajoute Jean-François. L'espoir c'est qu'il y ait encore des Bersan ici dans quatre siècles. Le propre de tout le monde, c'est d'avoir des enfants qui continuent, lorsque le métier le permet".

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu