International

Intervenir seulement contre Daesh n'est pas la solution selon Syrie Démocratie 33

Par Xavier Ridon, France Bleu Gironde dimanche 6 septembre 2015 à 19:48

Maya Safadi, présidente de Syrie Démocratie 33.
Maya Safadi, présidente de Syrie Démocratie 33. © Radio France - Xavier Ridon

François Hollande pourrait annoncer ce lundi une intervention militaire en Syrie contre Daesh. Le maire de Bordeaux, Alain Juppé le soutient pour une action aérienne. A Bordeaux, Syrie Démocratie 33 affiche son scepticisme. Cette association girondine aide les réfugiés syriens.

► Trois questions à Maya Safadi, présidente de Syrie Démocratie 33

France Bleu Gironde – François Hollande [envisagerait d'intervenir militairement en Syrie](Syrie, fiscalité, COP 21 : François Hollande tient sa sixième conférence de presse). Est-ce une bonne idée selon vous ?

Maya Safadi - Nous ne pensons pas que ça puisse changer beaucoup de choses. Il y a déjà une coalition avec les Etats-Unis qui bombarde Daesh en Syrie. Daesh a simplement changé des techniques pour être moins repérables. Il y a eu des pertes au niveau des civils syriens vu que Daesh se mêle à la population. Pour l’instant, les Syriens continuent à fuir ces zones. Il n’y a pas de changement réel. Daesh est toujours fort.

La source du déplacement des Syriens depuis quatre ans est globalement le régime de Bachar AL-Assad

Cette intervention devrait être contre la source même de déplacements des Syriens, c’est-à-dire les attaques de Bachar Al-Assad. Dire qu’une intervention contre Daesh est la solution pour la Syrie est complètement faux puisque la source du déplacement des Syriens depuis quatre ans est globalement le régime de Bachar AL-Assad.

Alors que préconisez-vous ?

Maya Safadi - Daesh a toujours été l’excuse du régime syrien. Aujourd’hui certains s’en servent pour dire qu’on va agir en Syrie, mais ce n’est pas une solution en soi. Les Syriens, la société civile syrienne, les casques blancs, les médecins syriens qui sont au sol demandent une « no-fly zone ». C’est tout simplement une zone de protection aérienne contre les avions du régime pour que les personnes qui sont dans des zones comme Douma près de Damas – qui sont bombardées tous les jours, où il y a des centaines de morts par semaine – puissent vivre normalement  et n’aient plus besoin de trouver ces solutions pour aller en Europe.

Comment combattre Daesh ?

Maya Safadi - La première solution est de protéger les civils des bombardements. Les civils syriens ne souhaitent pas la présence de Daesh en Syrie. Ils sont tellement affaiblis qu’ils ont très peu de moyens pour se défendre contre l’Etat Islamique et contre le régime. Il faut faire confiance dans le peuple syrien et lui redonner les commandes de son propre pays. Pour cela, la seule solution n’est pas d’éliminer Daesh mais de trouver une alternative politique en Syrie à Bachar Al-Assad.

**ALLER PLUS LOIN
► La page Facebook de Syrie Démocratie 33
►Sur francebleu.fr - Aylan Kurdi : les initiatives se multiplient en France en faveur des réfugiés 

_► Sur franceinfo.fr - Vers une intervention française contre Daech en Syrie ?

► Sur franceculture.fr - Migrants, réfugiés, demandeurs d'asile en Europe 3/3 : un afflux exceptionnel ?_

"La seule solution n’est pas d’éliminer Daesh" selon Syrie Démocratie 33