Événements

TOROS EN BAYONNE, MÉDIOCRE FINAL DE SAISON

Par Pierre-Albert Blain, France Bleu Gascogne lundi 7 septembre 2015 à 0:06

Le novillero dacquois Louis Husson malheureux pour son avant dernière prestation de la temporada en France.

Avant dernière feria de la saison dans le sud-ouest, Bayonne clôturait ce weekend avec deux corridas et une novillada. Le dacquois Louis Husson, chef  de file des novilleros français, était au « paseo » ce dimanche matin.  Dans une novillada hélas de peu de succès pour le landais. Joaquin Galdos, le brillant péruvien, coupe, lui, une oreille et Pablo Aguado, sévillan remarquable, deux dans la même corrida.

Final de temporada l’après-midi avec la course présentée comme » la corrida de la  saison » : toros très décevants de Garcigrande et une seule oreille pour le mexicain Joselito Adame.

 

Triste final de temporada dans l’arène mère de la tauromachie française. Grande foule pour cette clôture et pourtant décevante journée en deux tons. Le soir la corrida de Garcigrande,   très hétérogène en présentation avec un lot hors du type a été d’une grande continuité dans la médiocrité. Absents aux piques les Domingo Hernandez se sont révélés sans race et sans jeu. Castella, le meilleur torero actuel sur terre,  pour son unique contrat de la saison dans le sud-ouest, s’est sublimé mais a mal tué, Fandiño, prince basque, est sur la pente à nouveau ascendante, mais face aux piètres Garcigrande les deux vedettes n’ont pu que constater les carences. Avec le seul toro qui offrait un peu de perspectives le très enjoué Joselito Adame coupe la seule oreille de la clôture. Le matin Pablo Aguado, jeune andalou protégé du torero français retiré Ludovic Lelong, a enchanté le cénacle et coupe deux oreilles. Le péruvien Galdos, en verve,  en coupe une au premier novillo de Joselito d’une course là aussi bien terne et très faible . Quant à Louis Husson , avec pas loin du pire lot,  il n’a pas réussi à s’imposer et il peine douloureusement à retrouver ce qui a fait sa qualité. De beaux passages certes mais pas de continuité. Dax dimanche prochain et Arnedo ensuite constitueront son ultime va- tout pour la suite de sa vie taurine.

 Le novillero dacquois a encore donc trois contrats, Villasaca en Espagne jeudi prochain, puis Dax dimanche matin, et enfin Arnedo.