Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

1,9 milliards d'euros de perte nette pour Airbus au premier semestre

-
Par , France Bleu Occitanie, France Bleu

Airbus annonce ce jeudi avoir enregistré une perte nette de 1,9 milliards d'euros sur les six premiers mois de l'année 2020. Le chiffre d'affaires de l'avionneur a chuté de 39% lors de ce premier semestre.

Illustration.
Illustration. © Maxppp - Jean-Luc Flémal

Airbus a annoncé ce jeudi avoir subi une perte nette de 1,9 milliards d'euros au premier semestre, fortement touché par la pandémie mondiale du Covid-19. 

Des livraisons divisées par deux

"L'impact de la pandémie de Covid-19 sur nos finances est maintenant très visible sur le deuxième trimestre, avec les livraisons d'avions commerciaux divisées par deux par rapport à l'année dernière", explique le président exécutif d'Airbus Guillaume Faury dans un communiqué.  

L'AFP rappelle qu'Airbus a livré 196 avions sur les six premiers mois de l'année, moitié moins qu'au premier semestre 2019. Le chiffre d'affaires a chuté de 39% sur ce premier semestre

Depuis la crise, l'avionneur a baissé ses cadences de production de 40% par rapport à ce qu'il prévoyait avant-crise, avec 40 Airbus A320 produits par mois (contre 60 en 2019), 4 A220 et 2 A330. Airbus produisait avant-crise neuf à dix long-courriers A350 par mois, ce qui lui permettait d'atteindre l'équilibre sur ce programme.

Au cours du semestre, l'avionneur européen a consommé 12,4 milliards d'euros de trésorerie, dont 3,6 milliards pour le paiement d'amendes en France, au Royaume-Uni et aux États-Unis à l'issue d'un accord conclu en janvier dans des affaires de corruption.  

"Notre ambition est de ne pas consommer de liquidités" au second semestre 2020, affirme Guillaume Faury. "Nous sommes confrontés à une situation difficile et l'incertitude demeure, mais grâce aux décisions que nous avons prises, nous pensons être bien placés pour traverser cette période difficile dans notre secteur", ajoute-t-il.  

15.000 postes supprimés dans le monde

Il y a quelques semaines, Airbus a annoncé qu'il allait supprimer 15.000 postes dans le monde, soit 11% de ses effectifs, dont 5.000 en France.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess