Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Transports

10,5 millions d'€uros pour des travaux d'urgence sur la ligne du Cévenol

-
Par , France Bleu Pays d'Auvergne

La région Auvergne - Rhône-Alpes va débloquer 10,5 millions d'€uros entre 2020 et 2022 pour financer des travaux d'urgence sur la ligne du Cévenol. De quoi permettre la circulation des trains entre Clermont et Nîmes pour les trois prochaines années mais pour la suite, la question reste posée.

Le Cévenol à Monistrol d'Allier
Le Cévenol à Monistrol d'Allier © Radio France - Emmanuel Moreau

Auvergne, France

La voie est ancienne. Rails, traverses et ballast, les composants de la voie accusent une quarantaine d'années et ne permettent plus aux trains de rouler dans de bonnes conditions. Depuis plusieurs années, la vitesse est limitée à 40 km/h entre Monistrol d'Allier et Chapeauroux, à l'extrémité de la partie auvergnate de la ligne. Cela laisse le temps d'admirer le paysage magnifique des gorges de l'Allier, où seule passe la voie ferrée, mais cela ne facilite pas les déplacements des habitants.

L'Etat n'a pas de budget pour financer les travaux sur cette ligne ou circulent trois aller-retour chaque jour (plus un train de fret). Il y a le Cévenol, l'aller-retour de mi-journée, repris par la région Occitanie, et deux AR matin et soir. Devant le risque important de voir la ligne fermer l'année prochaine, Auvergne -Rhône-Alpes vient d'annoncer qu'elle débloquait 10,5 millions d'€uros pour financer les travaux les plus urgents.

Les 150 ans de la ligne en 2020

Un budget prévu pour les trois prochaines années. Il permettra de changer les secteurs les plus vétustes de la voie ou encore de conforter quelques tunnels entre Langeac et Langogne. De quoi autoriser la circulation des trains jusqu'en 2023 mais guère plus. Ils ne permettront pas par exemple de relever la vitesse de circulation des trains. Les travaux seront faits au printemps, avec à chaque fois une coupure du trafic de plusieurs semaines. 

La question reste donc posée pour l'avenir de la ligne. Ces travaux offrent un délai de plusieurs années, qui doivent permettre de négocier sereinement entre l'Etat et les deux régions concernées, Occitanie et Auvergne - Rhône-Alpes. Ce n'est pas pour autant une garantie que les trains circuleront encore longtemps sur cette ligne qui pénètre au cœur du Massif Central.

Une ligne qui va d'ailleurs fêter ses 150 ans l'année prochaine. De nombreuses manifestations et festivités sont organisées entre avril et août 2020. D'ici là, une bonne nouvelle est tout de même prévue avec la mise en service en décembre prochain des trois rames neuves commandées par l'Etat pour assurer la desserte du Cévenol, l'aller-retour de la mi-journée. En espérant qu'elles puissent circuler encore après 2023.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu