Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : Coronavirus Covid-19

19% de bouchons en moins en 2020 à Bordeaux qui reste la troisième ville la plus engorgée

-
Par , France Bleu Gironde

Comme chaque année, le système GPS TomTom analyse nos conditions de circulation. Avec la crise sanitaire du coronavirus et les deux confinements, les bouchons ont reculé de 19% à Bordeaux. Mais la Métropole reste la troisième la plus embouteillée de France, derrière Paris et Marseille.

19% de bouchons en moins à Bordeaux sur l'ensemble de l'année 2020
19% de bouchons en moins à Bordeaux sur l'ensemble de l'année 2020 © Maxppp - Fabien Cottereau

Bordeaux reste sur le podium des villes les plus embouteillées de France, derrière Paris et Marseille et devant Grenoble Toulon Nice Lyon Montpellier Strasbourg et Nantes, pour ne citer que les dix villes les plus engorgées de France, selon les données analysées par le système GPS mondial TomTom. Mais les bouchons ont reculé de 19% à Bordeaux en 2020. Ce qui s'explique par la crise sanitaire, les deux confinements et les nouvelles habitudes prises en lien avec le Covid (plus de télétravail et augmentation de l'utilisation du vélo).

Un Bordelais qui prend sa voiture pour aller travailler matin et soir, a perdu 119 heures dans les bouchons en 2020 contre 156 heures en 2019. Avril a été le mois le plus rapide sur la route, si l'on peut dire, avec une vitesse moyenne de 53 km/h sur les routes de la Métropole dont la rocade, selon les calculs de Tom-Tom, au lieu de 33 km/h pour le mois d'avril 2019. Mai et Novembre, ont été les deux autres mois, où un Bordelais a passé le moins de temps dans sa voiture. Durant 101 jours, le trafic a été réduit de plus de 50% par rapport à une journée moyenne de 2019.

A l'inverse, les mois les plus engorgés, ont été : janvier, février et août. Et la journée la plus embouteillée à Bordeaux, a été le 29 octobre 2020, veille du reconfinement : 463 kilomètres de ralentissements enregistrés sur toute l'agglomération. On se souvient d'ailleurs des voitures au touche-touche sur les quais et dans la moindre petite rue de Bordeaux; tout le monde ayant eu envie de boire un dernier verre ou de se faire un restaurant, avant fermeture.

En France, le niveau de congestion a baissé de 14% en moyenne, et de 21% aux seules heures de pointe.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess