Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Transports

200 millions d’euros pour rénover cette année le réseau ferroviaire en Bourgogne-Franche-Comté

mercredi 31 janvier 2018 à 21:51 Par Jacky Page, France Bleu Auxerre et France Bleu Bourgogne

200 million d’euros. C'est la somme investie cette année en Bourgogne-Franche-Comté par SNCF Réseau, qui a la charge de la maintenance des voies ferrées. Un réseau qui a bien besoin d'un coup de rajeunissement.

Les voies à l'entrée de la gare de Dijon, rénovées cette année pour 2 millions d'euros.
Les voies à l'entrée de la gare de Dijon, rénovées cette année pour 2 millions d'euros. © Radio France - Jacky Page

Bourgogne Franche-Comté, France

On le sait, pendant longtemps la priorité a été donnée à la création de lignes TGV. Pendant ce temps, le réseau classique souffrait d'un manque de maintenance. La vapeur est inversée depuis quelques années. Alors dans quel état se trouve le réseau ferré en Bourgogne-Franche-Comté ? La réponse de Jérôme Grand, directeur régional de SNCF Réseau : « il est dans un bon état sur les lignes les plus circulées, et dans un état moyen voire mauvais sur un certain nombre de lignes qui n’ont pas bénéficié d’investissements depuis plusieurs décennies. »

Une ligne en mauvais état où les trains ne roulaient qu'à 30 km/h

Exemple typique d'une ligne délaissée pendant trop longtemps : celle entre Paray-le-Monial et Lyon, inaugurée cette semaine après de gros travaux. La différence est spectaculaire, selon Michel Neugnot, vice-président de la région Bourgogne-Franche-Comté, en charge des transports : « sur certaines portions, le train roulait à 30 kilomètres à l’heure. Là on l’a ramené à 60 à l’heure. On gagne un quart d’heure sur le parcours. »

Il faut aussi songer à la signalisation, qui lorsqu'elle est défaillante, est impliquée dans un retard sur deux liés aux défauts d’infrastructures. C’est ainsi qu’en Côte d'Or, par exemple, plus de 23 millions d'euros seront consacrés cette année à la modernisation de la signalisation aux Laumes. La ligne entre Dijon et Blaisy-Bas, sera aussi modernisée.

Au chapitre des nouveautés, la réouverture à la fin de l'année de la ligne entre Belfort et Delle, à la frontière suisse, qui n'était plus utilisée pour les voyageurs

La carte des travaux 2018 en Bourgogne-Franche-Comté - Aucun(e)
La carte des travaux 2018 en Bourgogne-Franche-Comté - SNCF Réseau

Des ascenseurs à la gare de Dijon

En septembre, des travaux vont débuter en gare de Dijon, pour la doter de quatre ascenseurs qui rendront les quais plus facilement accessibles aux personnes à mobilité réduite. Un chantier étalé sur cinq ans, afin de ne pas perturber la circulation des trains. La gare de Dole elle aussi va faire l’objet d’un programme d’accessibilité, avec trois ascenseurs.

Ouverture à la concurrence à l'horizon 2019

La région, qui a compétence pour les TER se prépare par ailleurs à un gros changement fin 2019 : l'ouverture à la concurrence du transport des voyageurs. La SNCF ne sera plus l'interlocuteur unique. Et pour Michel Neugnot, ce sera tant mieux pour l'usager : « ce que l’on constate, c’est que dans tous les pays d’Europe où cela a déjà eu lieu, les usagers s’y sont retrouvés, par le prix et la qualité de service, tout simplement parce que ça challenge l’opérateur historique ».

La loi sur les Mobilités, en avril, va fixer les conditions de mise en œuvre de cette concurrence.