Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Transports

200 trottinettes électriques en libre-service mises en circulation à Perpignan

-
Par , France Bleu Roussillon

Prendre sa trottinette électrique via son application mobile et la déposer dans un des 40 lieux prévus pour, c'est possible dès ce jeudi à Perpignan. Au total, 200 engins vont être mis en circulation pour une période test jusqu'à mi-octobre.

Jusqu'à 200 trottinettes électriques en libre-service pourraient être mises en place à Perpignan
Jusqu'à 200 trottinettes électriques en libre-service pourraient être mises en place à Perpignan © Maxppp - Michel Clementz/L'INDEPENDANT

Perpignan, France

Prendre et déposer sa trottinette électrique dans un des 40 points prévus à cet effet : c'est faisable à Perpignan dès ce jeudi. La société Circ en déploie déjà 80, pile à temps pour le festival Visa pour l'image. Il y en aura jusqu'à 200 à terme. Depuis mars, la mairie a défini avec la société les conditions de circulation de ces bolides, pour éviter toute pagaille. Jusque là, seules quelques trottinettes étaient proposées en location et non en libre-service par la compagnie de transports Sankéo.

Phase test

"On va tester et monter en puissance jusqu'à mi-octobre, explique le directeur général France de Circ, Stéphane Mac Mallan. Il n'y a aucune raison pour que ça ne marche pas, c'est plus simple de prendre une trottinette qu'un vélo pour faire quelques kilomètres, et c'est une ville ensoleillée ce qui est un avantage !"

"Ça offrira un moyen de transport doux supplémentaire, en plus de notre politique pour le vélo et les transports en commun." - Jean-Marc Pujol

Le maire attend de voir les résultats de cette expérimentation de huit semaines, mais se montre plutôt confiant. "Ça peut être utile pour tout le monde car c'est un mode de transport doux, estime Jean-Marc Pujol. Le fait qu'il n'y ait pas trop de dénivelés dans notre ville peut renforcer l'attractivité du déplacement en trottinette."

Quarante points de dépose

Pour éviter que les trottoirs de Perpignan se transforment en parkings géants pour trottinettes, Circ met en place un réseau de lieux où déposer sa trottinette. Elles fonctionnent par le biais d'une application pour téléphone. "On ne pourra pas les laisser où on veut, on a défini 40 points en accord avec la mairie. Et il faut les ramener là pour que le paiement en cours s'arrête", précise Stéphane Mac Mallan. Ces points sont visibles sur la carte ci-dessous. 

Les utilisateurs vont en effet débourser un euro au déblocage de l'engin puis 20 centimes par minute. Pour un trajet de 10 minutes, comptez donc trois euros. Un système de pénalité en cas de trottinette laissée en pleine rue qui rassure le maire Jean-Marc Pujol : "Ça pacifie grandement, ça évite que les gens fassent n'importe quoi".

Vitesse abaissée dans le centre piéton

L'autre préoccupation, c'est d'éviter les accidents. Les trottinettes sont bridées à 25 km/h explique l'opérateur, mais cela pourra être abaissé de façon automatique dans certaines zones à risque, définies avec les services techniques de la mairie. Sont concernés notamment le square Bir-Hakeim et le centre historique (en orange sur la carte ci-dessus).

"Les trottinettes sont géolocalisées, de même que les utilisateurs avec l'appli sur le portable, explique Stéphane Mac Millan. Dès qu'on rentre dans certaines zones, les rues piétonne par exemple, la vitesse est réduite automatiquement à 6 km/h. Ce n'est qu'en sortant de cette zone qu'on peut de nouveau accélérer"

La mairie a par ailleurs pris un arrêté municipal pour interdire la circulation de ces trottinettes sur les trottoirs, avant même que la mesure ne soit appliquée au niveau national.

Choix de la station

France Bleu