Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Alcool au volant : 28% des habitants des Hauts-de-France ont déjà conduit en ayant trop bu

-
Par , France Bleu Nord, France Bleu Picardie
Lille, France

Selon une étude publiée début décembre par les associations Prévention Routière et Attitude Prévention, 28% des habitants des Hauts-de-France (Nord, Pas-de-Calais, Picardie) ont déjà conduit avec un taux d'alcoolémie trop élevé.

Contrôle routier pour vérifier le taux d'alcoolémie (photo d'illustration)
Contrôle routier pour vérifier le taux d'alcoolémie (photo d'illustration) © Maxppp - Eric Malot

Alcool et conduite ne font pas bon ménage. Pourtant les automobilistes seraient 30% au niveau national, 28% dans les Hauts de France, à avoir déjà conduit en ayant trop bu, comme le démontre une étude publiée début décembre par les associations Prévention Routière et Attitude Prévention.

C'est un comportement particulièrement dangereux : la consommation excessive d'alcool a causé un tiers des accidents mortels sur les routes de France l'année dernière. Cela représente un peu plus de 1.000 morts par an, sur un total de 3.461 dans toute la France en 2015. Neuf fois sur dix, c'est un homme qui est impliqué dans un accident mortel comportant de l'alcool.

Dans notre région, fête rime souvent avec alcool. Pour 70% des personnes interrogées, boire est une "habitude culturelle régionale", précise l'étude. Ne pas accepter un verre peut être mal perçu, selon 43% des sondés.

En moyenne, dans les Hauts de France, les habitants consomment 3,2 verres pendant une soirée, ce qui est légèrement au dessus de la moyenne nationale (3,1). Problème : 86% des Nordistes et des Picards prennent souvent leur véhicule personnel pour aller faire la fête.

Que dit la loi ?

Dans les Hauts-de-France, 6 habitants sur 10 ne savent pas que le taux maximal autorisé pour conduire est de 0,5 g d'alcool par litre de sang et de 0,2 g pour les jeunes conducteurs (qui ont encore des permis probatoires). Les jeunes conducteurs ne peuvent donc boire aucune goutte d'alcool, car dès le premier verre, le seuil peut être dépassé.

Les sanctions en cas de contrôle sont lourdes :

  • Si le taux d'alcoolémie est compris entre 0,5 et 0,8 g/l de sang : le conducteur risque au maximum 750 euros d'amende et six points en moins sur son permis de conduire. Son permis peut éventuellement être suspendu.
  • Si le taux d'alcoolémie est supérieur à 0,8 g/l de sang, l'amende peut atteindre au maximum 4.500 euros, le conducteur perd six points sur son permis (qui peut aussi lui être suspendu ou annulé). Il risque également jusqu'à deux ans de prison et une interdiction de conduire certains véhicule

Une campagne pour sensibiliser les conducteurs

A l'approche des fêtes de fin d'année, Prévention Routière et Attitude Prévention se mobilisent. Les deux associations iront ce samedi 10 décembre à la rencontre des automobilistes dans 130 villes de France pour les sensibiliser et distribuer des éthylotests.

Les villes de Lille, Liévin et Arras font notamment partie des communes concernées par cette opération, surnommé #BienRentrer.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess