Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Transports

29 morts en 2018 : une année dramatique sur les routes de la Haute-Loire

Les chiffres ne sont pas encore officiels mais on sait déjà que la Haute-Loire va battre un triste record avec 29 morts sur les routes du département l'année dernière. Une très forte hausse des accidents, difficile à expliquer.

La D 273 entre Darsac et Vernassal. Un accident y a fait 6 blessés, dont 2 enfants, le 15 juillet dernier. Un des conducteurs avait bu.
La D 273 entre Darsac et Vernassal. Un accident y a fait 6 blessés, dont 2 enfants, le 15 juillet dernier. Un des conducteurs avait bu. © Radio France - Emmanuel Moreau

Haute-Loire, France

Le nombre de tués sur les routes de la Haute-Loire est passé de 12 en 2017 (une bonne année pour la Sécurité Routière il est vrai) à 29 en 2018. 17 victimes de plus, une hausse de 59%, c'est un record dramatique, supérieur aux 27 morts enregistrés en 2015, la précédente année noire dans le département. 

Il n'y a pourtant pas eu de gros accident, avec de nombreuses victimes, ce qui aurait pu expliquer au moins partiellement ces chiffres. L'année s'est écoulée avec toute une série de petits accidents mortels, 26 au total, faisant à chaque fois une victime, deux au maximum. Cela fait en moyenne un mort tous les 12 jours sur les routes de la Haute-Loire. Le paradoxe, c'est que dans le même temps, le nombre de blessés hospitalisés a baissé de pratiquement 25%.

Déjà une victime en 2019

Difficile de trouver une explication rationnelle à ce phénomène. Tout le réseau routier est concerné, les petites routes sinueuses du département comme les grands axes (A75, N88), les accidents ont eu lieu de jour ou de nuit, avec des conditions météo différentes. Bref rien de différent par rapport à 2017. Les causes, elles, ne changent pas non plus; on retrouve souvent vitesse, alcool, drogue ou bien téléphone au volant, voire plusieurs à la fois.

Pour tenter d'enrayer ces accidents, le préfet de la Haute-Loire a décidé d'employer la manière forte en multipliant les radars. Yves Rousset a demandé l'installation de 80 radars tourelles, les radars de dernière génération. Ils sont installés sur des mats de quatre mètres de haut, peuvent mesurer la vitesse d'une trentaine de véhicules en même temps et repérer plusieurs types d'infractions (téléphone au volant, conduite sans ceinture, respect des distances de sécurité, etc...).

Et malheureusement, l'année 2019 a mal commencé avec déjà une victime, une jeune fille de 18 ans. Elle a trouvé la mort après un accident survenu à Bas-en-Basset dans l'après-midi du 1er janvier. Elle est décédée à l'hôpital des suites de ses blessures. Les deux autres occupants du véhicule devraient eux s'en sortir.