Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

30 ans après son inauguration, vos souvenirs du pont de Cheviré

-
Par , France Bleu Loire Océan

Ce mardi 27 avril, on fête les 30 ans de l'inauguration du pont de Cheviré. L'ouvrage rythme la vie de bon nombre de Nantais et d'habitants de Loire-Atlantique qui nous ont confié leurs souvenirs.

L'inauguration du pont de Cheviré, c'était il y a tout juste 30 ans, le 27 avril 1991. 30 ans que cet ouvrage devenu l'un des symboles de la ville, rythme la vie de bon nombre de Nantais et d'habitants de Loire-Atlantique qui nous ont confié leurs souvenirs via la page Facebook de France Bleu Loire Océan. En voici un condensé.  

La montée du tablier, un moment inoubliable

C'est d'abord la montée du tablier central du pont qui a marqué beaucoup d'entre eux, comme Nicolas : "J'ai assisté à son départ en barge sur la Loire depuis Saint-Nazaire et marché dessus le jour de l'inauguration. J'avais 10 ans".

Pour assister à la montée du tablier central, Laurent avait lui eu le droit de faire l'école buissonnière ! Il a ensuite assisté au feu d'artifice lors de l'inauguration "depuis les marche de l'église de Saint-Herblain bourg". Des souvenirs qui ont marqué son enfance.

Mélanie était enfant, elle aussi, au moment de la montée du tablier. Elle y a assisté "avec [son] père et [son] frère". Elle nous raconte qu'ensuite elle a "eu l'occasion de marcher à pieds à plusieurs reprises sur le pont dans le cadre d'interventions pompiers. De super expériences !"

J'ai gardé le tee-shirt de la course en souvenir !

"J'ai assisté à la montée du tablier et également couru pour l'inauguration, j'ai d'ailleurs toujours le tee-shirt que j'ai gardé en souvenir", se souvient Christian. "J'ai également eu l'occasion de le piétiner de nombreuses fois en tant que pompier volontaire à Bouguenais à une certaine époque."

Christian avec son tee-shirt de la course sur le pont de Cheviré.
Christian avec son tee-shirt de la course sur le pont de Cheviré. © Radio France - Manon Vautier-Chollet

Sandra a, elle aussi, été très marquée par la montée du tablier : "J’étais en primaire à l’école Sainte-Anne sur la butte Saint-Anne. Un concours de dessins d'enfants avait été organisé par la ville. Notre classe avait été sélectionnée et on avait été invité à l’intérieur du tablier ! C’était dément !!! Nos dessins avaient été accrochés, on avait eu un super goûter. Un délicieux moment de partage et d’histoire de la ville."

L'exploit du funambule qui a fait la traversée avant la montée du tablier

C'est un moment bien précis de la montée du tablier dont Alain se souvient : "Herblinois à l'époque, j'ai assisté à la montée du tablier et à l'exploit du funambule qui a fait la traversée avant la montée du tablier. Quelques temps après, j'ai eu l'immense plaisir de faire la visite de l'intérieur du pont, une randonnée très insolite et "inquiétante" en découvrant les coussinets sur lesquels repose la tablier central."

Pour afficher ce contenu Facebook, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.

Gérer mes choix

Très impressionné aussi, Gwen, qui a même connu une mésaventure avec le pont de Cheviré : "J'ai vu la remontée le tablier sur la Loire puis la montée, très impressionnante. J'ai passé mon permis de conduire le lendemain de son inauguration mais, impressionné par cet ouvrage, j'ai loupé le permis en ne prenant pas assez vite la voie d'insertion pour monter sur le pont côté nord."

Véronique se souvient avoir marché sur le pont et "attendu des heures pour faire un baptême d'hélicoptère, en vain". Elle garde aussi en mémoire le feu d'artifice qui "était superbe". Elle avait 6 ans à l'époque.

Perdue dans la foule

Le jour de l’inauguration, Chrys avait 5 ans : "Nous marchions sur le pont avec mes parents et mes trois frères au milieu de la foule. J'ai lâché la main de ma mère et je me suis retrouvée seule au milieu de centaines de personnes ! Une dame m'a recueillie, m'a donné la main jusqu'à ce que je retrouve mes parents et mes frères parmi tout ce monde. Une sacrée peur pour ma famille et pour la petite fille que j'étais".

C'est de très loin mon pont préféré !!!

Marcher sur le pont, c'est aussi ce qui a profondément marqué Stéphane. "Balade en famille à 12 ans dessus, je m'en rappelle comme si c'était hier… J'avais même gagné un concours à mon collège, celui de la Neustrie, concernant le pont ! Et cette montée de tablier, vue de l'église de Bouguenais, quelle prouesse !". Stéphane vit aujourd'hui dans les Landes, mais il revoit toujours le pont avec "un énorme plaisir" quand il vient voir ses parents, bouguenaisien. "C'est de très loin mon pont préféré !!!"

Choix de la station

À venir dansDanssecondess