Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Transports

300 élus demandent un "projet alternatif" à l'autoroute entre la Vendée et Rochefort

-
Par , France Bleu Loire Océan, France Bleu La Rochelle, France Bleu

Plus de 300 élus de Vendée et de Charente-Maritime se sont réunis ce samedi à Aigrefeuille pour réclamer une alternative au projet de l'autoroute A831, abandonné en 2015 sous François Hollande. Ils réclament a minima une 2x2 voies.

Les élus sont venus en nombre à Aigrefeuille, en Charente-Maritime samedi.
Les élus sont venus en nombre à Aigrefeuille, en Charente-Maritime samedi. - Conseil départemental de Vendée

Aigrefeuille-d'Aunis, France

Plus de 300 élus de Vendée et de Charente-Maritime se sont rassemblés samedi 28 septembre à Aigrefeuille, en Charente-Maritime pour réclamer une alternative au projet abandonné de l'A831, l'autoroute qui devait relier Rochefort à Fontenay-le-Comte. 

Les élus réclament un projet "alternatif"

Ségolène Royal, alors ministre de l'Ecologie, avait refusé, mettant en avant la nécessité de protéger le Marais Poitevin situé au coeur du tracé de cette autoroute. Les deux ministres n'ayant pas réussi à se mettre d'accord, c'est le Président de la République qui a dû trancher, et il a opté pour l'abandon de l'A831. Au final, ce sont 25 années de promesses et d'impasses politiques qui exaspèrent Yves Auvinet, le président du Conseil départemental de la Vendée.

En 2015 tout était prêt pour l'appel d'offre pour l'autoroute et une ministre a décidé de ne pas lancer l'appel d'offre. C'est inadmissible. Ce n'est pas une lubie personnelle, c'est incontournable pour notre territoire (Yves Auvinet)

Le projet avait été déclaré d'utilité publique en 2005, il a été enterré 10 ans plus tard en 2015 par le gouvernement Hollande. Les élus demandent toujours la création d'une autoroute ou, au moins, d'une 2x2 voies.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu