Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Transports

"70 km/h sur les routes les moins sûres, 90 ailleurs" explique le président du Département de la Mayenne

-
Par , France Bleu Mayenne

Olivier Richefou salue la sagesse du gouvernement. Ce jeudi matin, le Premier ministre Edouard Philippe a laissé la porte ouverte aux présidents des exécutifs départementaux pour assouplir les 80 km/h.

Une route avec un panneau de signalisation indiquant la limitation de vitesse à 80km/h.
Une route avec un panneau de signalisation indiquant la limitation de vitesse à 80km/h. © Radio France - Marie-Coralie Fournier

Département Mayenne, France

"Le gouvernement se rend enfin à la raison" savoure le président du conseil départemental de la Mayenne, contacté par France Bleu Mayenne. Olivier Richefou a dénoncé, depuis le début, le bien-fondé de la mesure des 80 km/h sur le réseau secondaire. Mesure appliquée depuis l'été 2018 et très impopulaire en particulier en milieu rural. 

Le patron de l'exécutif mayennais, lui, penche pour une solution équilibrée selon lui : "Il faut revenir à 90 sur les portions les moins accidentogènes ou les plus sûres et ailleurs, sur des axes plus dangereux, passer à 70".

Olivier Richefou va demander aux services compétents de la collectivité, aux techniciens et aux élus chargés des routes, de réaliser une expertise. Une réunion de travail sur le sujet doit avoir lieu dès la semaine prochaine explique le président du Département de la Mayenne. Il souhaite que ce travail soit mené en coordination avec l'Etat. Des décisions devraient intervenir rapidement.