Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Transports

80 km/h : "C'est du foutage du gueule", Bruno Faure, président du Conseil Départemental du Cantal

-
Par , France Bleu Pays d'Auvergne

Édouard Philippe a ouvert la voie à un assouplissement du 80 km/h sur le réseau secondaire. Le Premier Ministre propose aux présidents des départements de prendre leurs responsabilités, s'ils le souhaitent en revenant sur cette mesure. Le Cantalien Bruno Faure est en colère.

80 km/h : Bruno Faure très remonté contre Edouard Philippe
80 km/h : Bruno Faure très remonté contre Edouard Philippe - © Facebook Bruno Faure

Cantal, France

Edouard Philippe ne fait pas complètement marche-arrière mais il a ouvert la porte. De là à penser que certains présidents de départements vont s'y engouffrer, c'est une autre histoire. Le Premier Ministre a mis en avant ce jeudi matin sur France Info les bons résultats engendrés par cette mesure en terme de sécurité routière. 189 morts de moins sur les routes en 2018 par rapport à 2017. Une mesure malgré tout largement impopulaire selon des sondages récents et qui cristallise une partie des oppositions entre les dirigeants à Paris et les Français sur le terrain. 

Edouard Philippe propose donc aux présidents des Conseils Départementaux de prendre leurs responsabilités, s'ils le souhaitent en revenant sur ces 80 km/h par endroit. Ce qui a le don d'énerver le président LR du Cantal, Bruno Faure, joint par France Bleu Pays d'Auvergne. "_Cette mesure est en trompe-l’œil... Si j'ai bien compris, l'état ne le fera pas sur les routes nationales, donc nous aurons deux systèmes différents... Que dire sur la forme ? On nous montre du doigts, on stigmatise les élus et les présidents des Conseils Départementaux en leur disant, vous allez prendre seuls cette responsabilité, donc vous allez être des cibles. Excusez-moi, mais c'est du foutage de gueule!".   _

De la part d'un Premier Ministre, ce n'est pas digne - Bruno Faure 

Bruno Faure insiste sur le fait qu'il avait demandé des chiffres de la sécurité routière et surtout d'avoir une analyse en matière d'accidentologie. "Le Premier Ministre s'était engagé à nous donner des chiffres avant le 31 décembre. On est  mi-mai et je les attends toujours... Plus de 150 millions d'euros ont été investis pour améliorer la sécurité et le confort sur les routes du Cantal... De la part d'un Premier Ministre, ce n'est pas digne. On n'a pas de leçon à recevoir". L'intégralité de l'interview de Bruno Faure à écouter.

Bruno Faure demande en vain un état des lieux de l'accidentologie dans chaque département