Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Transports

80 km/h : "certains prennent de gros risques pour doubler"

lundi 30 juillet 2018 à 18:28 Par Alexandre Chassignon, France Bleu Maine et France Bleu

Un mois après son entrée en vigueur, la nouvelle limitation de vitesse sur la plupart des routes secondaires est mal respectée, de l'avis général. En Sarthe, les routiers qui sillonnent le département remarquent un grand nombre de dépassements à vitesse élevée.

Un peu moins de 180 panneaux ont été remplacés en Sarthe (photo d'illustration)
Un peu moins de 180 panneaux ont été remplacés en Sarthe (photo d'illustration) © Radio France - Patrick Genthon

Il roulait déjà à 80 km/h mais depuis le 1er juillet, Bruno voit bien une différence sur les routes. "Certains prennent énormément de risques pour doubler" son camion. Ce chauffeur routier parcourt au moins 200 km chaque jour en Sarthe, surtout sur les départementales désormais limitées à 80 km/h. Il cite la route le Mans - Saint-Calais comme point noir. Parmi les départementales importantes, cet axe est le seul sans créneau de dépassement.

"Tous les jours, ça double très vite" - Bruno, chauffeur routier

Bruno s'étonne aussi que poids-lourds et autres véhicules aient désormais la même limite de vitesse, lui qui s'attendait à ce que les camions soient limités à 70 pour faciliter les dépassements.

Les dépassements, c'est aussi ce qui frappe Didier. Il parcourt 25 km chaque jour entre Pruillé-le-Chétif et Ecommoy. Il fait de son mieux pour rouler à 80, "même si inconsciemment, avec l'habitude, on se retrouve parfois à 90".

L'impression d'être "en tracteur"

"Quand c'était limité à 90 km/h je me faisais déjà dépasser à 110 ou 120, se souvient-il. À 80, c'est comme si on était un tracteur ! Pour ceux qui ne respectent pas les limitations, c'est la fête. Mais quand il y a du monde en face, il m'arrive d'être obligé de ralentir pour faire de la place à ceux qui sont en tort, sinon c'est l'accident."

Depuis le 1er juillet, résume Didier, il faut faire  "deux fois plus attention : à sa propre vitesse, à cause des contrôles, et au danger des autres véhicules".