Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Transports

80 km/h : Laurent Wauquiez tente de mobiliser ses départements contre la mesure

jeudi 12 avril 2018 à 19:07 Par Julien Corbière, France Bleu Drôme Ardèche, France Bleu Isère, France Bleu Pays d'Auvergne, France Bleu Pays de Savoie et France Bleu Saint-Étienne Loire

La réunion des présidents départementaux qui devaient se tenir ce vendredi a été annulée au dernier moment. Officiellement il s'agit d'un report, mais certains Présidents n'ont visiblement pas apprécié l'initiative de Laurent Wauquiez qui voulait mobiliser tous les départements de sa région.

Laurent Wauquiez dans son bureau du Conseil Régional Auvergne-Rhône-Alpes
Laurent Wauquiez dans son bureau du Conseil Régional Auvergne-Rhône-Alpes © Maxppp -

Laurent Wauquiez tente d'organiser la fronde d'Auvergne-Rhône Alpes contre les 80 km/h ,mais ce n'est pas facile. Elle a été annulée au dernier moment, mais une réunion devait se tenir ce vendredi sur le sujet au Conseil Régional, avec tous les présidents des départements de la région. En tout cas ils avaient tous été invités. Une conférence de presse devait avoir lieu.

Réunion "reportée" officiellement pour des "impératifs divers"

Officiellement cette réunion sur les 80 km/h est "reportée". L'entourage de Laurent Wauquiez confirme qu'elle devait avoir lieu aujourd'hui mais semble un peu gêné. Il y a eu des "impératifs divers", nous dit-on, "on ne parlera que quand on la tiendra". En fait, certains présidents de départements ont dit non à Laurent Wauquiez. C'est le cas - et c'est très logique - en Ardèche, du socialiste Laurent Uguetto. Il a été invité au dernier moment mardi soir et s'étonne de voir le Président régional prendre l'initiative sur une compétence des départements.

Idem pour Jean-Pierre Marcon, le Président UDI de Haute-Loire, le département d'origine de Laurent Wauquiez. Jeudi après-midi, il n'avait pas été tenu au courant de l'annulation, mais avait de toute façon décidé de ne pas y aller. Le président LR de l'Isère, Jean-Pierre Barbier, avait lui accepté l'invitation.

Cette annulation est peut-être aussi dûe au timing. Pour le Président de LR, l'exercice, ciblé sur une mesure et dans sa région, n'était pas facile à faire entre les deux grandes interventions du Président de la République (ndlr : TF1 ce jeudi, puis BFM et Médiapart dimanche). Mais la jacquerie auvergnate-rhône-alpine contre les 80 km/h semble bien mal engagée...

"Cette décision a été prise n'importe comment" (Laurent Wauquiez)

Le Président de la République a évoqué le sujet lors de son intervention sur TF1 hier. Emmanuel Macron a voulu rassurer : "Si ça ne marche pas, on ne continuera pas" a-t-il dit.

Depuis la fin 2017 et l'annonce de cette mesure sur les 80 km/h, Laurent Wauquiez a souvent répété son opposition. Chez nos collègues de France 3 le 11 janvier, il avait déclaré : "Moi, les routes, je le vois pas depuis mon bureau à Paris (...) Les routes de chez nous, je les connais par coeur. Cette décision c'est pas une bonne décision. Elle a été prise n'importe comment. La première chose que le gouvernement devrait faire, c'est de remettre de l'argent pour sécuriser, améliorer les tournants, sécuriser les routes qui sont les plus dangereuses (...) C'est typique d'une décision qui est prise par des gens qui sont à Paris et qui ne comprennent rien au terrain".