Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Transports

A Bergerac, Georgette 96 ans se retrouve privée de chorale faute de carte d'invalidité

-
Par , France Bleu Périgord, France Bleu

A Bergerac en Dordogne, Georgette, 96 ans, ne peut plus se rendre à son activité hebdomadaire favorite, la chorale. Le bus qu'elle prenait jusqu'à maintenant ne l'accepte plus, parce qu'elle ne possède pas de carte d'invalidité.

Georgette 96 ans et son amie Sylvie
Georgette 96 ans et son amie Sylvie © Radio France - Emmanuel Claverie

Bergerac, France

C'est une situation absurde que vit depuis quelques semaines Georgette Cazenave, une habitante de Bergerac âgée de 96 ans. Depuis 31 ans, cette retraitée se rend tous les jeudis à 10 heures chanter dans une chorale, sa seule activité de la semaine. Mais depuis cet été, Georgette ne peut plus monter dans le bus qu'elle prenait jusqu'à maintenant faute de posséder une carte d'invalidité.

La CAB gère désormais la desserte

Le service a en effet changé. "Madame Cazenave bénéficiait du service du bus adapté en Bergeracois explique Elisa Berland, en charge des transports à la Communauté d'agglomération bergeracoise. Porté par une association, il permettait aux personnes de plus de 65 ans et/ou handicapées de se déplacer. Pour des raisons bugétaires, l'association n'a plus été en capacité de le proposer. Depuis le 1er juillet, la Communauté d'agglomération bergeracoise a donc repris cette compétence importante pour le territoire, surtout sur les milieux ruraux et avec des personnes plutôt agées. Dorénavant, cette compétence s'exerce sur l'ensemble de notre territoire soit 38 communes. Il faut donc un cadre particulier. Nous avons un règlement d'utilisation de ce Handibus qui est basé sur le fait de pouvoir fournir des justificatifs qui permettent de juger le degré de handicap ou d'autonomie des personnes."

Ne pas concurrencer les taxis ni les VSL

"L'autre paramètre dont il faut tenir compte précise Elisa Berland, c'est que nous ne pouvons pas rentrer dans le champ concurrentiel des taxis, des VSL  ou de tout autre transporteur privé, car il n'est pas de notre compétence de faire du transport commercial".

Un changement de règles qui choque Sylvie, une amie de Georgette. La presque centenaire, qui marche difficilement avec ses cannes, a fait les démarches pour obtenir une carte d'invalidité, mais la procédure et longue. "En attendant, ils auraient pu lui permettre de continuer à prendre le bus, regrette-t-elle. C'était sa seule sortie de la semaine, et cette mésaventure lui a porté un coup au moral. Je me demande des fois si les gens qui sont dans les bureaux pensent que eux aussi vont devenir âgés. Comment feront-ils pour se déplacer plus tard quand ils auront des loisirs?"

En attendant de trouver une solution, des amis de Georgette se mobilisent pour lui éviter de rater "sa" chorale, en attendant de trouver une solution plus durable.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu