Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Transports

A Blois, on traverse la rue en trois dimensions

jeudi 10 mai 2018 à 17:10 Par Anne Oger, France Bleu Orléans et France Bleu Touraine

A son tour la ville de Blois se lance dans une expérimentation pour tenter de réduire la vitesse des automobilistes en centre ville. Elle teste le passage piéton en 3D, dans l'avenue Gambetta, en espérant que cela les fera ralentir. Si l'essai est concluant il y aura d'autres implantations

Christophe Degruelle le président d'Agglopolys et Fabrice Boujot vice-président chargé de la voirie sur le passage piéton en 3D
Christophe Degruelle le président d'Agglopolys et Fabrice Boujot vice-président chargé de la voirie sur le passage piéton en 3D © Radio France - Anne Oger

Blois, France

C'est une initiative qui se développe en France, dans les villes, pour tenter de faire ralentir les automobilistes. La ville de Blois teste depuis le mois dernier son premier passage piéton en 3D, autrement dit en trois dimensions, pour donner l'impression que les rectangles blancs dépassent de la chaussée. La première expérience en France avait été lancée dans le Nord à Denain, depuis une petite dizaine de villes envisagent de se lancer dans ce genre de test. A Blois ce passage piéton en 3D a été installé près du centre ville, avenue Magenta, devant l'école d'ingénieurs.

Dans la ville qui a vu naître le magicien Robert Houdin, maître de l'illusion, on s'est dit que c'était une bonne idée de tester l'anamorphose

En langage artistique, la 3D et cet effet d'optique qui donne l'impression, quand vous arrivez avenue Gambetta, que votre voiture va heurter ces rectangles blancs posés sur le bitume, s'appellent une "anamorphose". C'est un phénomène que les artistes et les illusionnistes connaissent bien, et que Christophe Degruelle, le président d'Agglopolys, la communauté d'agglomération de Blois, apprécie particulièrement. "Et dans la ville qui a vu naître Robert Houdin, le magicien, qui était lui-même un manipulateur et qui a beaucoup joué sur les effets d'optique, on s'est dit que c'était une bonne idée de mener cette expérience".

Ca coûte beaucoup moins cher qu'un ralentisseur classique

L'idée c'est donc celle-ci : que les automobilistes, qui arrivent parfois assez vite dans cette avenue Gambetta proche du centre ville, ralentissent en voyant ce passage piéton qui semble flotter au-dessus du sol. Ca change du classique ralentisseur, mais l'idée est la même : réduire la vitesse en centre ville. Fabrice Boujot est le vice-président d'Agglopolys, en charge de la voirie. Il voit quelques avantages dans cette expérimentation. "Après les ralentisseurs, souvent on enregistre un nouveau pic de vitesse en général. Et puis ça coûte cher, beaucoup plus qu'un passage piéton en anamorphose".

Un système qui nécessite des conditions idéales pour bien fonctionner

Mais pour que l'effet d'optique soit vraiment saisissant et donc l'expérience vraiment concluante, il faut des conditions idéales : que le bitume soit parfaitement lisse, partout de la même couleur (car l'effet est obtenu grâce à plusieurs nuances de noir, de gris, et de blanc), et que l'on se tienne exactement au milieu de la route. Or l'avenue Gambetta est sur deux voies, donc les automobilistes ne sont pas toujours bien positionnés, pour que ce soit efficace. Christophe Degruelle le reconnaît, mais ici c'est une première expérimentation, et il y aura des mesures de vitesse. L'idée c'est de tester ce passage 3D ailleurs, dans d'autres secteurs de l'agglomération de Blois, les services sont en phase de recherche actuellement.