Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Transports

A bord de la rame inaugurale du tram de Caen

-
Par , France Bleu Normandie (Calvados - Orne)

Après dix-huit mois de travaux, le tramway de Caen a été inauguré ce 27 juillet. Les premiers trams sont partis à 4 heures 10, mais la cérémonie s'est tenue à la mi-journée. France Bleu Normandie est monté à bord de la rame inaugurale.

La rame inaugurale était bien reconnaissable avec son revêtement bleu
La rame inaugurale était bien reconnaissable avec son revêtement bleu © Radio France - Emeline Vin

Caen, France

De sa cabine de conduite, Frank Hausknost salue les passants qui le prennent en photo. "Une vraie star aujourd'hui ! sourit le chauffeur. Ca me met la pression, mais c'est _beaucoup de fierté_." Soleil ou émotion, il a les yeux humides en achevant la parade de la rame inaugurale. 

Franck Hausknost, chauffeur de la rame inaugurale  - Radio France
Franck Hausknost, chauffeur de la rame inaugurale © Radio France - Emeline Vin

Arrivé chez Twisto il y a dix ans, Franck Hausknost a passé la moitié de ce temps au volant de l'ancien tramway, le TVR. "Depuis décembre, je m'entraîne sur celui-là. Ce qui a été difficile, c'est de prendre le coup de main pour la manoeuvre d'accélération et de freinage : on n'a plus ni volant ni pédales. Mais ça n'a rien à voir avec l'ancien, c'est une cabine plus grande, plus de visibilité, plus de confort...

Plus de confort pour les voyageurs aussi : les nouvelles rames accueillent 210 personnes, 90 de plus que la version précédente. A l'intérieur de celle-ci, ce sont surtout les responsables politiques et les financiers du projet, qui se félicitent que les travaux aient été achevés à temps. 

"Que du bonheur" 

Côté technique, quelques couacs ont émaillé la matinée : une panne d'alimentation, une conductrice qui se trompe de trajet... Mais dans l'ensemble, Jean-Baptiste Tailleux, directeur d'exploitation du réseau Twisto, tire un bon bilan de ce lancement. "Il y avait un peu de stress quand les premières rames sont parties, mais là, tout le monde est content. On l'attendait depuis si longtemps, et les retours clients sont positifs : c'est que du bonheur !

Seul petit bémol soulevé par les premiers voyageurs : le bruit, pas beaucoup plus faible à l'intérieur de la rame qu'avant. "Ca grince un peu dans les courbes, mais c'est une question de graissage : plus les rames vont passer, mieux ça va aller !" Pour tester par vous-mêmes, le tram reste gratuit jusqu'à dimanche soir. 

Choix de la station

France Bleu