Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Transports

À Châtillon-sur-Loire, tout le monde attend avec impatience la rénovation du pont

lundi 29 janvier 2018 à 6:10 Par Cyrille Ardaud, France Bleu Orléans

Le pont de Châtillon-sur-Loire est le moyen le plus pratique pour accéder à la commune. Mais il est fragilisé, et dès qu'il fait trop froid, il est fermé à la circulation. Un projet de rénovation va être présenté ce lundi.

Le pont date de 1951, et les câbles en acier sont vieillissants. En cas de gel, il pourrait s'effondrer.
Le pont date de 1951, et les câbles en acier sont vieillissants. En cas de gel, il pourrait s'effondrer. © Radio France - Cyrille Ardaud

Châtillon-sur-Loire, France

Chaque hiver depuis quelques années, à Châtillon-sur-Loire, c'est la même chose. Tous les matins, les habitants guettent le thermomètre en espérant qu'il n'affiche pas une température négative. Lorsqu'il fait moins de 0°C, pour les 3 000 Châtillonnais, cela ne signifie qu'une chose : le pont permettant de traverser la Loire et de sortir ou d'accéder rapidement de la commune est fermé à la circulation. 

Ce pont suspendu construit il y a près de 70 ans, est fragilisé. Son point faible, c'est ses câbles en acier. En cas de grand froid, ils peuvent lâcher à n'importe quel moment. Conséquence : les habitants sont obligés de faire un important détour pour aller au travail ou faire leur course. Cette situation qui dure depuis plusieurs années préoccupe Emmanuel Rat, le maire de Châtillon-sur-Loire : "Pour aller travailler à Briare, qui est situé à 4 km, on est obligé de passer par le pont de Bonny ! Ça fait un détour de 30 km !"

Des conséquences sur la vie de la commune

Les fermetures régulières du pont impactent fortement l'économie de Châtillon-sur-Loire, les habitants des communes alentours ne s'y rendant plus pour faire leurs achats. Alors forcément, la rénovation prochaine de l'édifice enchante les commerçants, comme Florent Dessenon. Il est le patron du restaurant "Le Vieux Port", situé à l'entrée de la commune, juste à côté du pont. Les jours de blocage, les pertes sont très importantes, il détaille : "Avec mon comptable on a estimé les pertes à plus de 50% ces jours là." Sa clientèle est principalement composée d'ouvriers, qui travaillent dans le secteur : "Les pôles industriels et les entreprises sont plus du côté nord du pont, de l'autre côté. Forcément quand c'est fermé les gens ne viennent pas. Pour les ouvriers, le laps de temps pour manger le midi est court, donc ils ne peuvent pas se permettre de faire le détour."

Bientôt le bout du tunnel ?

Au fil des années, les habitants ont du apprendre à s'adapter. Nathalie et sa famille empruntent le pont quasiment quotidiennement, et quand ils ne peuvent pas, c'est contraignant : "Mon mari travaille sur Briare. Quand le pont est bloqué il ne rentre pas à midi pour manger puisque ça fait trop de kilomètres et de frais en plus. Mais c'est contraignant pour plein de choses, comme les secours ou simplement la vie de la commune ! On est isolé, il ne se passe rien." 

Les discussions autour de la rénovation de l'édifice durent depuis plusieurs années, mais désormais le maire Emmanuel Rat est très optimiste : "Il y aura encore l'hiver prochain qui sera problématique, et puis après ce sera bon." Comprenez que les travaux devraient s'étaler jusqu'à mi 2019 au moins. Une passerelle pour les vélos et les piétons sera d'ailleurs créée : le pont actuel n'est pas vraiment adapté pour eux, avec un trottoir relativement étroit et dangereux.