Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Transports

A Dijon, faites vérifier gratuitement cette semaine l’éclairage de votre voiture

lundi 1 octobre 2018 à 17:43 Par Jacky Page, France Bleu Bourgogne

L’automne a commencé, les jours raccourcissent et les périodes de brouillard arrivent. C’est le moment de faire vérifier les phares et la signalisation de votre voiture. La ville de Dijon organise cette semaine avec la Prévention routière une campagne gratuite d'éclairage.

Ici dans le quartier de la Fontaine d'Ouche, la Prévention routière procède au contrôle des feux de croisement
Ici dans le quartier de la Fontaine d'Ouche, la Prévention routière procède au contrôle des feux de croisement © Radio France - Jacky Page

Dijon, France

Pour la première journée de cette campagne d’éclairage, des bénévoles de la Prévention routière se sont installés ce lundi avec leur matériel sur un parking, avenue des Champs Perdrix, dans le quartier de la Fontaine d’Ouche. Une équipe de la police municipale les épaule. Marcel Machuret dirige les opérations. Ça fait 25 ans qu’il fait partie de la Prévention routière. Placé devant les phares, un appareil contrôle le faisceau lumineux des feux de croisement. Un mauvais réglage peut réduire la portée des phares, ou éblouir les usagers qui viennent en face. 

Une route en mauvais état peut dérégler les phares

Sur un véhicule, le phare gauche est totalement déréglé. La cause en est vite trouvée : l’ampoule est mal positionnée. L’automobiliste s’en étonne. Il a acheté ce véhicule d’occasion il y a une semaine, et le contrôle technique ne mentionnait pas du tout cette anomalie. Pour corriger le défaut, il faudra s’adresser à un garagiste. Les intervenants de la Prévention routière ne changent pas les ampoules, d'autant que sur beaucoup de modèles de véhicules, l'accès au logement des ampoules nécessite le démontage de la batterie, du filtre à air, quand ce n'est pas du pare-chocs. 

Pour une autre automobile, en agissant sur la vis de réglage, le phare est vite remis d’aplomb. « Ce sont les bosses et les trous sur les routes qui finissent par dérégler les phares », explique Marcel Machuret. Il arrive aussi que les automobilistes agissent sur la commande de réglage de hauteur de l’éclairage,  quand leur voiture est très chargée, et oublient de faire la manœuvre inverse quand le véhicule est déchargé.

Le gilet jaune ne doit pas être rangé dans le coffre

Une automobiliste se présente avec une voiture dont le phare antibrouillard gauche est brisé. La police municipale lui fait remarquer qu’elle doit le faire réparer, même si ces feux à l’avant ne sont pas obligatoires. Feux stop, de position, de route, de recul, clignotants et feux de détresse sont également passés en revue. Mais la visibilité n’est pas l’affaire que des seuls phares et dispositifs de signalisation. Les balais d’essuie-glace sont également vérifiés, ainsi que la présence à bord d’un gilet de sécurité fluorescent réglementaire. L’occasion bien souvent de rappeler aux automobilistes que cet accessoire doit être rangé dans l’habitacle, à portée de main du conducteur, et pas, comme bien souvent, dans le coffre. 

Cette semaine « Lumière et vision » se poursuit à Dijon, jusqu’au 6 octobre, de 9 h à 12h30 et de 13h30 à 18h, selon le programme suivant :

  • Mardi 2 octobre : rue Docteur Julie (Grésilles)
  • Mercredi 3 octobre (jusqu’à 19 h) : parking Ikéa – 1 rue de Cracovie
  • Jeudi 4 octobre : parking du parc de la Colombière – cours du Général de Gaulle
  • Vendredi 5 et samedi 6 octobre : place Wilson