Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Dijon : à la découverte du "technicentre" qui bichonne les TER

-
Par , France Bleu Bourgogne

Pour nos trains régionaux, c'est aussi la trêve des confiseurs. Depuis début décembre, avec le confinement, la SNCF a réduit la circulation de ses TER. Elle en profite donc pour les inspecter sous toutes les coutures. On vous emmène dans les coulisses du "Technicentre" bourguignon.

Des fosses permettent de se glisser sous les trains
Des fosses permettent de se glisser sous les trains © Radio France - Olivier Estran

Durant les vacances de Noël, la SNCF conserve un trafic allégé avec deux trains régionaux sur trois en circulation.  Il faut dire que depuis le deuxième confinement, on compte beaucoup moins de voyageurs: en moyenne, les TER sont remplis a moitié tout au plus. La SNCF profite donc de l'arrêt des trains pour les vérifier de fond en comble et bichonner leurs mécaniques. "On est dans une période difficile" confie Fabien Chanoit, le responsable de ce gigantesque atelier. "Il y a les chocs avec le grand gibier, l'arrivée du froid et du gel qui peut endommager les caténaires, c'est à dire les points de contact entre les lignes électriques et le train. et puis les feuilles mortes qui peuvent même endommager nos systèmes de roulement."

Fabien Chanoit mène une premiere inspection visuelle
Fabien Chanoit mène une premiere inspection visuelle © Radio France - Olivier Estran

Ce qui frappe, c'est la propreté des lieux. Pas de taches d'huile ou de fumées. Tout est propre et feutré comme dans un hôpital. "On a des fosses pour se glisser sous les trains, on contrôle les essieux, les freins, on vérifie les organes mécaniques sous caisse, les câbles, on peut faire des opérations de vidange. On a aussi des passerelles pour accéder aux toits des trains" détaille Fabien Chanoit.

Voila tout ce qui est possible de faire ici

L'atelier est très vaste.. et très propre !
L'atelier est très vaste.. et très propre ! © Radio France - Olivier Estran

"On a des dispositifs industriels qui nous permettent de déposer une porte ou une baie vitrée. On peut aussi "usiner" à nouveau les roues  qui ont souffert pour les rendre parfaites. Globalement, on peut dire que notre parc tient le choc, et que nos trains sont en bon état" sourit le  chef du Technicentre. La trêve hivernale a donc du bon pour nos trains régionaux , mais tant que la fréquentation des voyageurs ne remonte pas, il n'est pas prévu pour l'instant d'en remettre plus en circulation.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess