Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : Transports, circulation : les principaux points noirs en France

Contre vents et bouchons, on a fait la route entre Vitot dans l'Eure et Rouen

-
Par , France Bleu Normandie (Seine-Maritime - Eure)

C'était matinale spéciale "Transports" ce jeudi 28 février sur France Bleu Normandie. Nous avons donc embarqué avec Luc de Vitot dans l'Eure pour vous faire vivre le trajet jusqu'à Rouen. Difficultés ou pas, bouchons : on vous résume le voyage.

On a fait la route avec Luc entre Vitot et Rouen
On a fait la route avec Luc entre Vitot et Rouen © Radio France - Flavien Groyer

A l'occasion de la matinale spéciale "Transports" de France Bleu Normandie ce jeudi, nous avons testé le voyage entre Vitot, dans l'Eure, et Rouen. Les accès à Rouen sont un point noir de la mobilité dans la région et les bouchons sont un grand classique, matin et soir, pour les automobilistes qui passent par là. 

Un départ sans encombres

Le grand départ s'est fait à 7h pile. Au volant, Luc habitant de Vitot près du Neubourg dans l'Eure. Il a 41 ans et travaille comme vendeur multimédia à Barentin. Exceptionnellement, il devait se rendre dans le centre-ville de Rouen. Notre mission : atteindre la rue aux Ours au niveau de la cathédrale. La seule inconnue, le temps que l'on va mettre. En temps normal, les 45km doivent se faire en 43 minutes. La plupart des jours, Luc met 1h et parfois 1h15 à se rendre à Rouen.

Dans l'Eure, sur la D80, la route se fait très facilement malgré quelques ralentissements. C'est le réseau téléphonique et internet que l'on perd entre Bourgtheroulde et l'embranchement avec l'A13. Ce qui inquiète le plus Luc "c'est la voie rapide Sud 3".

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.

Gérer mes choix

La Sud 3, le point noir de la ville de Rouen

Les difficultés surviennent sur la N338 (plus connue sous le nom de Sud 3). Les ralentissements commencent sur la deux-voies. On roule au pas. C'est à cet endroit que les embouteillages sont les plus longs. 

Luc connait bien cette route. Pour éviter les bouchons, il utilise l'application Waze qui trouve automatiquement un nouvel itinéraire. "Je suis plutôt patient et j'ai trouvé un passe-temps : le chant" s'amuse Luc. En cas de gros bouchons, il lui arrive d'emprunter le bac de la Bouille (Seine-Maritime) qui traverse la Seine. 

Alors pourquoi de tels bouchons ? "Il y a trop de poids lourds sur cette axe et surtout de nombreux travaux dans le centre ville qui impacte la circulation" selon Luc.

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.

Gérer mes choix

Après plusieurs minutes de trajet au ralenti, Luc décide de prendre la trémie juste avant le rond-point de la Motte. Une bonne astuce pour éviter de rester bloquer plus longtemps. Il emprunte alors la rue de la Motte, puis le boulevard de l'Europe. L'artère est dégagée aux alentours de 7h50. La voiture continue ensuite sur l'avenue de Bretagne jusqu'à l'avenue Jacques Cartier. 

Prochaine étape : le pont Jeanne d'Arc où la circulation est fluide. Luc tourne ensuite à droite rue du général Leclerc au niveau de l'arrêt du TEOR "Théâtre des Arts". On emprunte les petites rues du centre-ville jusqu'à la rue aux Ours. 

Ça y est, la mission est accomplie. On a mis une heure entre Vitot et le centre ville de Rouen : "Un temps plutôt satisfaisant" pour Luc surtout en cas de ralentissements. 

Merci à Luc de nous avoir emmenés avec lui depuis Vitot. A bientôt !

Choix de la station

À venir dansDanssecondess