Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Transports

À l'est d'Orléans, coup de jeune pour le réseau de bus à la demande

mercredi 4 avril 2018 à 6:04 Par Cyrille Ardaud, France Bleu Orléans

C'est ce mardi qu'est lancé Résa'Est par Tao. Il s'agit du nouveau service de bus à la demande qui sera expérimenté jusqu'au 31 décembre dans l'est de la métropole. Un service similaire existait déjà depuis 2015, mais Kéolis a grandement revu sa copie.

IMAGE D'ILLUSTRATION. Un adolescent et un bus
IMAGE D'ILLUSTRATION. Un adolescent et un bus © Maxppp - Max Rosereau

Saint-Jean-de-Braye, France

À partir de ce mardi, les trajets depuis et vers l'est de la métropole orléanaise pourraient être plus faciles pour les usagers de Tao, et notamment pour les habitants des communes de Mardié, Chécy, Saint-Jean-de-Braye et Semoy. Un secteur où le réseau classique (les bus et les tramways) n'est pas forcément très développé.

Depuis 2015, un service de bus à la demande existe dans plusieurs secteurs de la métropole (dans l'est, mais aussi à l'ouest, au nord et au sud). Mais il n'a jamais remporté de réelle adhésion de la part du public. Des aveux mêmes du directeur marketing de Tao, Jean-Philippe Deloge : "De nombreux utilisateurs regrettaient le manque de flexibilité." Dans l'est de la métropole, il n'y a eu que 425 utilisateurs en plus de deux ans d'exploitation.

Une application pour téléphones mobiles

C'est donc une copie revue et corrigée que propose Kéolis, d'abord en phase expérimentale jusqu'au 31 décembre 2018. Un service modernisé, qui débarque sur nos smartphones avec une application dédiée : « Tao résa'Est ». Il est en revanche toujours possible de réserver son trajet via téléphone, ou par internet, sur un ordinateur.

Objectif pour Tao : séduire de nouveau utilisateurs. Il y a 3.500 foyers dans la zone de Résa'Est, c'est donc de nombreux usagers potentiels.

À gauche, l'écran d'accueil de l'application. À droite, l'écran lorsque vous avez effectué une recherche de trajet. - Aucun(e)
À gauche, l'écran d'accueil de l'application. À droite, l'écran lorsque vous avez effectué une recherche de trajet. - Capture d'écran

Lors de la réservation de votre trajet, vous avez le choix entre près de 80 arrêts situés sur les communes de Mardié, Chécy, Saint-Jean-de-Braye et Semoy et en centre-ville d'Orléans. Jean-Philippe Deloge promet plus de souplesse : "Avant dans l'est de la métropole, nous avions trois zones : résa'fushia, résa'bleu, et résa'orange. Il était impossible de se déplacer d'une zone à l'autre. Avec résa'Est nous avons réuni ces trois zones, ce qui offre beaucoup plus de possibilités de déplacements."

Vous arriverez à l'heure prévue

Il est aujourd'hui possible de réserver jusqu'à dix minutes avant son trajet, contre deux heures auparavant. De la même manière on peut planifier un voyage jusqu'à un mois en avance. Lorsque les points de départ et d'arrivée sont sélectionnés, plusieurs options sont proposées à l'utilisateur. Avec une promesse : "Quand vous faites votre réservation, on vous donne une heure de départ et une heure d'arrivée. On vous garantit qu'on ne passera jamais avant l'heure de départ indiquée, sinon on vous attendra. Et vous arriverez à l'heure prévue."

Les trois zones résa'fushia, résa'bleu, et résa'orange ont été réunies. Ici en gris sur la carte. - Aucun(e)
Les trois zones résa'fushia, résa'bleu, et résa'orange ont été réunies. Ici en gris sur la carte. - Image Kéolis

Pour proposer ce service à la demande, Tao a mis en circulation quatre bus. Ils sont connectés à un réseau et un algorithme, développée par la start-up Padam, qui ajuste leur itinéraire en temps direct, en fonction des réservations. 

Le service est inclus dans l'abonnement Tao. Pour les non-abonnés, il vous coûtera le prix d'un ticket de bus classique. Si cette nouvelle version des bus à la demande fonctionne auprès du public, le service pourrait être étendu aux autres zones de l'agglomération.

Réécoutez le reportage de France Bleu Orléans