Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Transports

Circuler avec une trottinette électrique sur un trottoir sera puni d’une amende de 135€

-
Par , , France Bleu, France Bleu Paris

Circuler en trottinette électrique sur un trottoir sera passible d'une amende de 135 euros dès la rentrée prochaine. La mesure a été annoncée ce samedi par le ministère des Transports dans un communiqué. Un décret devrait les faire entrer dans le code de route à la rentrée 2019.

Circuler en trottinette électrique sur un trottoir sera passible d'une amende de 135 euros dès la rentrée prochaine
Circuler en trottinette électrique sur un trottoir sera passible d'une amende de 135 euros dès la rentrée prochaine © Maxppp - Bruno Levesque

Elles envahissent les trottoirs des grandes villes et ont déjà causé plusieurs graves accidents. Le ministère des Transports annonce dans un communiqué ce samedi qu'à partir de la rentrée, circuler avec une trottinette trottinette électrique sur un trottoir sera puni d’une amende de 135€. 

Cette interdiction concerne plus généralement les nouveaux engins de déplacement personnels, un terme désignant les monoroues, gryopodes, hoverboards et autres machines électriques. C'est par un décret que ces nouveaux outils de déplacement feront leur entrée dans le code de la route.  

Un décret en application à la rentrée 2019

Après approbation du Conseil national d'évaluation des normes et du Conseil d'Etat, ce décret devrait être appliqué pour la rentrée 2019. Parmi les interdictions : dépasser la vitesse maximale de 25 km/h, rouler avec des écouteurs dans les oreilles, transporter quelqu'un ou encore conduire ces engins quand on a moins de 8 ans. Le port du casque sera également obligatoire jusqu'à 12 ans. 

Concernant le stationnement, il n'est autorisé sur la chaussée "que s'il ne gêne pas la circulation des piétons." Une question particulièrement présente à Paris où 15.000 trottinettes sont en circulation. Au début du mois, la mairie a annoncé  élaborer une "charte des bonnes pratiques" pour responsabiliser aussi les opérateurs. 

Mais sur quelle voie rouler ?

Le décret clarifie également le doute permanent des adeptes de trottinettes électriques : où rouler ? Sauf dérogation d'un maire, il sera donc interdit d'emprunter les trottoirs. L'engin devra être poussé à la main, sans utiliser le moteur.

En ville, les utilisateurs de ces engins pourront circuler sur les pistes et bandes cyclables quand il y en a. Sinon, ils peuvent rouler sur les routes limitées à 50 km/h. Hors agglomération, la chaussée leur est interdite, seules les voies vertes et les pistes cyclables sont admises.

Les amendes peuvent aller de 35 euros pour non-respect des règles de circulation à 1.500 euros d'amende pour dépassement de vitesse. La loi d'orientation des mobilités devraient préciser ces règles. Elle a été adoptée par le Sénat et sera présentée à l'Assemblée nationale à la mi-juin.