Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Transports

A Metz, on teste les futurs bus de la métropole

mercredi 25 octobre 2017 à 20:11 Par Jordan Muzyczka, France Bleu Lorraine Nord

D'ici à 2025, les bus des agglomérations de plus de 250 000 habitants devront être peu gourmands en énergie. L'agglo de Metz a commencé mercredi 25 octobre ses premières expérimentations. Elle a testé un bus totalement électrique.

L'entreprise mosellane Solaris a présenté mercredi 25 octobre aux élus de la Métropole son bus totalement électrique.
L'entreprise mosellane Solaris a présenté mercredi 25 octobre aux élus de la Métropole son bus totalement électrique. © Radio France - Jordan MUZYCZKA

Metz, France

De l'extérieur, pas un seul bruit de moteur, de l'intérieur, c'est un brouhaha de conversations... et rien d'autre. Le bus présenté mercredi 25 octobre aux membres de la commission des transports et de la mobilité de Metz Métropole est 100% électrique. C'est l'entreprise Solaris, basée à Ennery, au nord de Metz, qui débute les phases de tests. D'autres entreprises comme Bolloré suivront dans les prochains mois. D'ici à 2025, les agglomérations de plus de 250 000 habitants seront dans l'obligation de posséder des bus dits "propres", c'est-à-dire peu avares en consommation d'énergie, c'est la loi.

Une tonne et demie de carbone en moins

Après avoir circulé pendant une heure dans le centre-ville de Metz, le constat tombe. "Le bus a rejeté une tonne et demie de moins qu'un bus classique", explique Christian Weintz, le gérant de la société Solaris, après avoir analysé les capteurs situés sur le véhicule.

De quoi laisser songeurs les élus présents. Le réseau Le Met' compte 180 autocars. "Une dizaine est remplacée chaque année. Le renouvellement se fait progressivement", explique José Wagner, responsable du service mobilité pour le compte de l'agglomération. Aujourd'hui, les appareils les plus anciens du réseau sont immatriculés en 1999. Mais, s'ils ne sont pas tous électriques, les bus sont d'avantage respectueux de l'environnement aujourd'hui: environ 40% de rejets de dioxyde de carbone en moins par rapport aux modèles d'il y a dix ans avance l'élu.

Les 27 rames du Mettis pas concernées... pour le moment

Le réseau Le Met', c'est aussi les 27 rames du Mettis en circulation depuis 2013. Mais elles ne sont pas ciblées, car bien moins énergivores, rappelle Marie-Anne Isler-Beguin, président de la Commission mobilité et déplacements Metz Métropole: "Le Mettis est hybride. Il fonctionne à l'électricité et au diesel".

Des Mettis colorés. Metz. © Metz Métropole- - Aucun(e)
Des Mettis colorés. Metz. © Metz Métropole- - David Hour

En revanche, on réfléchit déjà à des idées pour remplacer ces rames, et par quoi les remplacer, une fois leurs missions accomplies:" Elle vont peut-être durer 19 ans. Mais comme elles ont toutes été achetées en même temps, il ne faut pas que l'on se retrouve à la fin, ou nos successeurs, à devoir tout changer à la dernière minute".

Dans un secteur des transports où l'évolution technologique se développe à toute vitesse, personne ne sait encore quelles sont les pistes qui seront développées dans les années à venir. Environ 16 000 personnes empruntent quotidiennement les 34 lignes du réseau Le Met'.