Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Transports

À Paris, les caméras verbalisent les automobilistes qui s'engagent sur un carrefour encombré

vendredi 2 novembre 2018 à 4:56 Par Willy Moreau, France Bleu Paris et France Bleu

C'est une infraction au Code de la route assez méconnue. Si un automobiliste s'engage sur un carrefour encombré bien que le feu soit vert, il est susceptible de payer une amende de 135 euros. Désormais, à Paris, la verbalisation va se faire par vidéo.

Les policiers ont mené une opération de prévention à Paris sur les encombrements de carrefours.
Les policiers ont mené une opération de prévention à Paris sur les encombrements de carrefours. © Radio France - Willy Moreau

Paris, France

Savez-vous que vous pouvez payer une amende de 135 euros si vous passez à un feu vert ? C'est une règle qui existe depuis au moins 20 ans dans le Code de la route : quand un carrefour est encombré, il est interdit de s'y engager même si le feu est vert. La verbalisation à Paris va désormais se faire via les caméras de vidéo-protection. 

On le voit tous les jours dans la capitale, la règle n'est pas souvent respectée. Jusqu'à présent, les contrôles n'étaient pas simples comme l'explique Caroline Ducatillion, commissaire de police à la direction de l'ordre public et de la circulation à Paris : "C'était compliqué de mettre en place des contrôles dans des conditions déjà dégradées de circulation. Désormais avec la vidéo-verbalisation, c'est possible que ça se développe plus"

Depuis le décret du 17 septembre 2018, les automobilistes peuvent se faire verbaliser via les caméras de vidéo-surveillance. La mesure sera mise en place ces prochains jours à Paris. C'est pourquoi les policiers ont mené une opération de prévention car les automobilistes connaissent peu la règle. 

Sur le carrefour entre la rue de Rivoli et la place de la Concorde, les encombrements sont quotidiens.  - Radio France
Sur le carrefour entre la rue de Rivoli et la place de la Concorde, les encombrements sont quotidiens. © Radio France - Willy Moreau

"Sincèrement je n'étais pas au courant, je n'avais pas l'impression de faire une infraction, confie Céline. Pour moi, cette amende, c'est du racket." 

Ces amendes automatiques sont au contraire une aubaine pour Abdelaziz qui espère rouler plus vite avec son taxi : "Les autres avancent, avancent et au final ça bloque encore plus. On perd beaucoup de temps et des clients râlent. Je préfère m'arrêter au feu même si ça klaxonne derrière"

Tous les conducteurs ne trouvent pas ça évident pour autant comme Nicolas : "On n'a pas le choix. On est pressé, on voit les gens devant passer, on sait que derrière ça pousse aussi. On se sent obligé"

La pression financière ne fait pas toujours le poids, certains automobilistes se disent prêts à payer les 135 euros d'amende du moment qu'on ne leur retire pas de points.