Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

A Quimper, que faire du Pont du Théâtre qui est fragilisé ?

-
Par , France Bleu Breizh Izel

Une contre-expertise menée sur le pont du théâtre de Quimper (Finistère) confirme que le pont en béton armé construit en 1901 est en trop mauvais état et doit rester fermé aux véhicules comme aux piétons jusqu'à nouvel ordre. Le même rapport déconseille sa réhabilitation.

le pont du théâtre est fermé à la circulation depuis le 17 juillet
le pont du théâtre est fermé à la circulation depuis le 17 juillet - Ville de Quimper

Le cabinet public CEREMA est sur la même longueur que le cabinet privé Antéa. Dans sa contre-expertise, CEREMA préconise de maintenir fermé le pont du théâtre de Quimper (Sud Finistère).

Même la circulation piétonne est interdite

Continuer à lui faire absorber jusqu'à 530 véhicules / heure au plus fort de la journée, même en interdisant les poids lourds, est dangereux pour l'ouvrage de béton armé construit en 1901. Son état est tel que même la circulation piétonne est interdite.

"La résistance de l’ouvrage n’est pas justifiée et cela même sous une limitation de charges de 3.5 tonnes (...) Avec le vieillissement et la dégradation des matériaux observés, la résistance de l’ouvrage ne peut pas être justifiée même à vide au droit de zone localisée" écrivait Antéa dans son rapport.

D'après les dépassements importants observés et l’état très dégradé des matériaux, il ne semble toutefois pas pertinent d’envisager une réparation de cet ouvrage (rapport du cabinet Antéa)

Les barrières posées en catastrophe la semaine dernière vont rester encore longtemps. Car ce que les cabinets constatent aussi, c'est que le rapport entre l’intérêt architectural du pont et le coût d'une remise à niveau n'est pas intéressant.

Aucun prix précis n'est encore parvenu à la mairie. Mais construire un nouvel ouvrage coûte au moins 1 millions et demi d'euros. Et les matériaux du pont du théâtre semblent très dégradés, ce qui empêche tout projet de restauration. La nouvelle municipalité ne part donc pas avec l'idée de reconstruire le pont à tout prix.

L'idée d'un pont temporaire écartée

Dans ce cas, que faire du Pont du Théâtre ? L'hypothèse d’un pont temporaire a déjà été refusée par le centre National des ponts de secours, le CNPS, en début de semaine. Et juste en face, il y a le théâtre Max-Jacob, une des curiosités touristiques quimpéroises. Le laisser en friche est inenvisageable.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess