Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Transports

À Sète, les vélos ont le droit de rouler à contresens

-
Par , France Bleu Hérault

Depuis quelques jours, les vélos peuvent rouler à contresens dans certaines rues de Sète (Hérault). Il s'agit d'une expérimentation menée dans des zones limitées à 30 km/h. Une révolution dans la façon de circuler qui ne plaît pas à tout le monde.

Une des rues  de Sète à double sens cyclable
Une des rues de Sète à double sens cyclable © Radio France - Sébastien Garnier

Sète, France

Pour faciliter la circulation des cyclistes, la ville de Sète expérimente actuellement "le double sens cyclable" dans les quartiers Victor-Hugo et Quatre-Ponts ainsi que sur le quai d'Orient, des zones limitées à 30 km/h.

Un panneau de signalisation est apposé au début de la rue concernée, il autorise les vélos à rouler à gauche face aux voitures. Une mesure légale autorisée par le code de la route et appliquée depuis 2016 dans certaines villes, mais qui pour, l'instant, ne convainc pas les automobilistes et certains cyclistes de l'île Singulière. Comme Patricia, coach sportif qui circule tous les jours à vélo : "Je pense que les automobilistes ne font pas attention aux cyclistes en général, même dans le bon sens, alors dans le sens opposé, c'est encore plus dangereux."

A Sète, les usagers ne sont pas convaincus par ces aménagements

Plus sécurisant qu'on ne le pense

La ville de Sète a travaillé en concertation avec l'association La Roue Libre de Sète et du bassin de Thau qui parle "d'un dispositif gagnant-gagnant car il permet _une meilleur visibilité entre usagers_et incite à la prudence". Selon des études, les usagers se voient et ralentissent, le risque de collision est quasi nul. Le vrai danger pour le cycliste est la voiture qui vient de derrière.

"En ville, plus de la moitié des accidents impliquent des deux-roues. Le meilleur moyen de voir le danger, c'est de le voir arriver d'en face."

C'est moins dangereux qu'on ne le pense selon Vincent Sabatier adjoint à la circulation

Cette expérimentation s'inscrit dans la politique déployée par la ville pour développer les modes de déplacements doux. À Sète, la circulation des vélos a déjà été facilitée par la rénovation de la corniche de Neuburg, une nouvelle bande de 1,4 km adaptée aux cyclistes, mais aussi aux voitures et aux piétons. La ville planche également sur une voie verte du Pont-Levis à la Plagette

Reportage de Sébastien Garnier

Le panneau bleu indiquant le contre sens autorisé pour les vélos - Radio France
Le panneau bleu indiquant le contre sens autorisé pour les vélos © Radio France - Sébastien Garnier
Choix de la station

France Bleu