Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Transports

A Valence, taxis et VTC n'ont pas encore enterré la hache de guerre

-
Par , France Bleu Drôme Ardèche

Les taxis portent plainte contre les chauffeurs VTC. L'avocat de ces derniers s'apprêtent à déposer deux plaintes visant les chauffeurs de taxi. Malgré les bonnes volontés affichées par les responsables de chaque groupe, la tension est encore forte sur le terrain.

A gauche, les responsables de l'application Driver Sitter. A droite leur avocat, Me Jean-Yves Dupriez
A gauche, les responsables de l'application Driver Sitter. A droite leur avocat, Me Jean-Yves Dupriez © Radio France - David Meilhac

Valence, France

Le conflit remonte à fin 2017, et la création de l'application Driver Sitter à Valence. Son but affiché : permettre aux fêtards de Valence et des alentours de se faire ramener par un chauffeur sobre, à un prix plus bas qu'un taxi classique. Dans les faits, il s'agit ni plus ni moins d'un service de VTC, comme on en voit dans les grandes agglomérations. Les entreprises de taxi le vivent mal. Tout récemment, un ou plusieurs chauffeurs de taxi ont porté plainte contre trois chauffeurs VTC, pour des questions de papiers. Les trois ont donc été convoqués au commissariat, et sont ressortis libres, leurs papiers en règle.

Plaintes contre plainte

Impossible de savoir pour l'instant qui a déposé plainte chez les taxis. Mais Driver Sitter et son avocat réagissent. Ils vont d'abord attendre que cette première plainte soit classée sans suite avant de pouvoir eux-mêmes déposer plainte pour dénonciation calomnieuse, sans doute contre X. Mais une autre plainte va être déposée dès cette fin de semaine par Me Jean-Yves Dupriez : plainte pour menace et arrestations abusives. Selon la dizaine de chauffeurs qui travaillent avec l'application Driver Sitter, certains sont suivis jusqu'à leur domicile par des taxis, d'autres bloquent les VTC et leur demandent leurs papiers.

Négociation en vue ?

Personne chez les taxis ne veut donner le nom de celui ou celle qui a porté plainte contre les trois chauffeurs VTC. En revanche, le président du syndicat des artisans taxis de la Drôme assure être prêt au dialogue avec Driver Sitter. Il demande juste que ces chauffeurs soient autant contrôlés que les taxis, qu'ils soient en règle, et respectent la réglementation du métier. Mais jusqu'à présent, la cohabitation reste compliquée sur Valence.