Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Transports

A31 bis : les élus unis pour un tunnel à Florange

-
Par , France Bleu Lorraine Nord

Dans le but d'effacer les moindres doutes autour du projet d'A31 bis, des élus de la Fensch et du Thionvillois ont mis sur la table ce lundi une idée forte pour contre-attaquer : "creusons un tunnel sous Florange pour contourner Thionville".

En plus d'élargir l'A31, il faut trouver un tracé pour contourner Thionville.
En plus d'élargir l'A31, il faut trouver un tracé pour contourner Thionville. © Maxppp - Pierre HECKLER

Florange, France

Puisque la traversée de Florange (tracé F4) est rejetée par les habitants et qu'elle obligerait des entreprises à déménager, "ayons l'ambition de faire un tunnel de 4 ou 5 km". C'est un appel lancé ce lundi par Michel Liebgott, président de la communauté d'agglomération du val de Fensch, Rémy Dick, maire de Florange mais aussi Pierre Cuny, maire de Thionville et président de la communauté d'agglomération Portes de France.

"L’A31 bis doit voir le jour, il ne faut avoir aucun doute" martèlent ces élus. "Et la meilleure solution pour contourner Thionville est un tunnel sous Florange. Mais on ne voit pas les études se faire dans ce sens-là", regrette Michel Liebgott. 

Unité affichée entre les élus concernés par le contournement de Thionville dans le projet d'A31 bis. - Radio France
Unité affichée entre les élus concernés par le contournement de Thionville dans le projet d'A31 bis. © Radio France - François Pelleray

Ces trois élus ont voulu afficher une unité qui a pu faire défaut dans le personnel politique dans le passé. Leur idée est de relier l'A30 à l'A31 par un tunnel entre la sortie Fameck et l'échangeur 42 de Florange-Hayange. Sinon, l'alternative serait un tracé qui passerait par Ilange, pour rejoindre Terville. Un tracé qui porte le code F10. Mais il n'en vaut pas la peine pour Pierre Cuny : "Le surcoût d'un tunnel ferait augmenter peut-être le ticket de péage de 50 centimes, mais l’option F10 serait un viaduc monumental qui enjamberait la Moselle et les voies de chemin de fer. Et donc, là aussi il y a un surcoût". 

Pierre Cuny forme désormais un tandem avec Michel Liebgott, lui aussi déterminé : nous sommes dans une région où il y a 40.000 km de galeries issues des mines, donc on sait creuser ici. Donc, le tunnel est la solution, il faut l’étudier. 

Florange n’est pas un sous territoire (Rémy Dick)

Rémy Dick ne comprend pas pourquoi un tunnel serait infaisable sur sa commune, Florange.

"Florange n’est pas un sous territoire" poursuit Rémy Dick. "On creuse des tunnels à Luxembourg, à Mulhouse, à Marseille entre le Prado et la Canebière. J’ai donc du mal à entendre qu’on ne puisse pas en faire un à Florange dans nos terres argileuses. Pour le financement, il faut prendre en compte tout ce que les frontaliers consomment en France grâce à leurs salaires luxembourgeois, toutes ces rentrées sous forme de _TVA pour l’Etat français_. Donc, on ne peut pas dire qu’il y a une problématique de financement".

La menace d'un déménagement pour des entreprises

Aux côtés des élus, un représentant des patrons, directeur de CMI à Florange, William Pedrini ne voudrait pas être obligé de déménager son entreprise à cause de la traversée de Florange. Au contraire, il veut rester et avec un tunnel : "C’est essentiel pour avoir un _accès direct à l’A31_. Aujourd’hui, j’ai des véhicules qui partent par l’A30 pour le grand-duché, mais pour accéder au nord du Luxembourg, l’A31 est obligatoire".  Il y a encore quelques 4.400 emplois industriels à Florange, 22.000 dans le val de Fensch. Pour tous, il n'est pas question d'en sacrifier avec une autoroute en surface.

La dernière réunion de concertation sur l'A31 bis s'est tenue ce lundi soir à Thionville. Les réunions publiques n'ont pas mobilisé les foules.