Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Abaisser la limitation de vitesse à 30 km/h dans la capitale : les franciliens peuvent donner leur avis

-
Par , France Bleu Paris

Limiter le nombre d'accident, réduire le bruit en ville et la pollution en réduisant la limitation de vitesse à 30km/h dans Paris, c'était une promesse de campagne d'Anne Hidalgo. Les franciliens ont un mois pour donner leur avis à travers une consultation publique sur internet.

.
. © Radio France - Nathalie Doménégo

La ville de Paris lance une consultation publique sur le projet d'abaisser la limitation de vitesse à 30km/h la vitesse, dans toutes les rues de Paris, hors périphérique. La Maire PS Anne Hidalgo l'avait évoqué lors de sa campagne municipale.  

L'élu EELV David Belliard, adjoint aux Transports, avance plusieurs motivations : la baisse du bruit, de la pollution et du nombre d'accidents. "Paris connaît encore trop d'accidents de la route, parfois aux conséquences dramatiques. Cette mesure est importante pour plus de sécurité routière" dit-il. "La baisse de la vitesse aura également un impact direct sur le bruit en ville" selon lui, "or nous voulons une ville plus calme, plus agréable".  En roulant à 30 km/h au lieu de 50 km/h, la distance d’arrêt (réaction + freinage) se trouve raccourcie de moitié (13 mètres contre 27 mètres).

La mesure devrait inciter un cinquième des automobilistes à abandonner leur voiture 

L'abaissement de la vitesse, à 30 km/h était l'une des proposition de la Convention citoyenne pour le climat, l'an dernier.  En roulant moins vite, les véhicules consomment moins d’essence et relâchent moins de CO2 dans l’atmosphère,  selon un rapport du Commissariat général au développement durable. Rapport qui mentionne par ailleurs que cette nouvelle limitation devrait inciter 20% des automobiliste à emprunter d'autres moyens de transports

Ailleurs en France, Grenoble et Nantes ont déjà mis cette mesure en place. Renne, Montpellier et Lille, sont en train de l'étudier. "Il s'agit d'étudier au mieux le partage de la voie publique, et de faire en sorte qu'il ne se fasse pas au détriment des autres usagers que la voiture" explique Etienne Chaufour, directeur en charge des mobilités chez France Urbaine, organisation qui représente les grandes agglomération de France.  "Des villes comme  Amsterdam, Copenhague, ou encore Zurich ont parfaitement bien réussi ce partage" ajoute-t'il. 

Si cette limitation à 30 km/h concerne Paris intra-muros (à l'exception du périphérique), tous les franciliens sont invités à donner leurs avis, lors de cette consultation. Un avis de participation du public par voie électronique ou par courrier postal, entre le 27 octobre et le 27 novembre.  

Pour participer à la consultation publique de la ville de Paris en donnant votre avis : c'est ici...

Choix de la station

À venir dansDanssecondess