Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Accident de téléphérique en Italie : sommes-nous à l'abri d'un tel drame en Auvergne ?

-
Par , France Bleu Pays d'Auvergne

La chute d’une cabine de téléphérique a provoqué la mort de 14 personnes dimanche dans le nord de l’Italie. Un accident qui pose beaucoup de questions et qui interpelle en particulier dans nos massifs auvergnats qui comptent deux téléphériques dans les stations du Mont-Dore et du Lioran.

Le téléphérique du Mont-Dore a repris du service pour le week-end de Pentecôte
Le téléphérique du Mont-Dore a repris du service pour le week-end de Pentecôte © Radio France - Jean-Pierre de Mongelas

La chute d’une cabine de téléphérique dans le nord de l'Italie ce dimanche a causé la mort de 14 personnes, c'est l'accident de téléphérique le plus meurtrier en Europe depuis près de 20 ans, au Mont-Dore, les plus anciens se souviennent d'avoir vécu un drame similaire le jour de Noël 1965. Ce jour-là, le vent soufflait fort et la cabine chargée de skieurs avalait les 400 mètres de dénivelé pour rejoindre l'arrivée au "Pas de l'âne", sous le sommet. Dans le dernier tiers du parcours, la cabine ballottée par le vent a heurté la paroi rocheuse et s'est éventrée. Plusieurs personnes ont été précipitées dans le vide. Bilan : sept morts et 19 blessés. 

Osons dire qu'à toute chose malheur est bon, chaque drame de ce type fait progresser le niveau de sécurité. Samuel Vilaca, responsable adjoint d'exploitation du téléphérique du Mont-Dore, confirme qu'aujourd'hui cet accident ne pourrait plus avoir lieu. "A l'époque à la conception, les ingénieurs n'avaient pas anticipé le balancement de la cabine par vent fort, il y a eu un arrêt brutal qui a accentué ce balancement et la cabine est venue heurter l'éperon rocheux. Juste après cet accident, la voie de passage dans les rochers a été élargie, donc ce genre d'accident ne peut plus arriver aujourd'hui."

Samuel Vilaca responsable adjoint d'exploitation du téléphérique du Mont-Dore
Samuel Vilaca responsable adjoint d'exploitation du téléphérique du Mont-Dore © Radio France - Jean-Pierre de Mongelas

On est très concerné par ce qui s'est passé, on n'a jamais vu en France une rupture de câble sur un téléphérique - Samuel Vilaca

C'est un accident "très très rare" selon le responsable adjoint d'exploitation du téléphérique du Mont-Dore. Samuel Vilaca ne connait pas la législation italienne en la matière, mais en France, selon lui, les contrôles sont drastiques. Les câbles porteurs et autres sont passés à la radio tous les ans avec des appareils spécifiques qui les radiographient en profondeur. La tolérance est très minime sur le moindre défaut. 

A titre d'exemple, en 2011 les contrôleurs diligentés par le ministère des Transports ont remarqué un défaut mineur sur le câble porteur lié à un impact de foudre. "Il n'y avait aucun risque de rupture", explique Samuel Vilaca, "nous avons quand même été obligés de changer tout le câble qui fait 1,1 kilomètre de long, ça nous a coûté très cher!". Ces contrôles annuels sont effectués en condition réelle, tous les organes de sécurité comme par exemple les freins sont testés. De plus, en France, les téléphériques sont soumis à une révision générale pièce par pièce tous les cinq ans. 

La cabine du téléphérique du Mont-Dore peut transporter jusqu'à 45 personnes
La cabine du téléphérique du Mont-Dore peut transporter jusqu'à 45 personnes © Radio France - Jean-Pierre de Mongelas

Ces "grandes inspections" ont pour but de rechercher des défauts de fatigue, des faiblesses dans les soudures des structures du téléphérique. Le téléphérique du Mont-Dore sort récemment d'une inspection qui a duré un mois et demi. Le check-up complet n'a révélé aucun défaut.

Construit en 1962, le téléphérique du Sancy franchit les 400 mètres de dénivelé en un peu plus d'un kilomètre de montée ou de descente, du pied des pistes de la station du Mont-Dore jusqu'au "Pas de l'âne" sous le puy de Sancy qui culmine à 1.886 mètres, en 3 minutes 40 à la vitesse de huit mètres secondes, sauf en cas de grand vent, où la vitesse est réduite.

Pour afficher ce contenu Facebook, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.

Gérer mes choix

Choix de la station

À venir dansDanssecondess