Transports

Accord entre la SNCF et la région pour un meilleur TER en PACA

Par Maud De Bourqueney, France Bleu Azur, France Bleu Provence et France Bleu Vaucluse vendredi 29 janvier 2016 à 23:35 Mis à jour le dimanche 31 janvier 2016 à 22:49

Guillaume Pépy, président de la SNCF, invité spécial du conseil régional
Guillaume Pépy, président de la SNCF, invité spécial du conseil régional © Radio France - Maud de Bourqueney

Vendredi, la région et la SNCF ont annoncé deux bonnes nouvelles pour les usagers du TER en PACA : l'indemnisation des abonnés en cas de retards répétés et la création d'une application pour donner son avis sur le réseau régional.

En matière de TER, la Région est l'autorité organisatrice, et la SNCF l'exploitant. Christian Estrosi, président de la Région PACA, et Guillaume Pépy, président de la SNCF, se sont donc mis d'accord vendredi à Marseille. En marge du conseil régional, ils ont signé un protocole anticipant sur le futur renouvellement du contrat entre les deux institutions, prévu pour janvier 2017. Le texte venait d'être voté dans l'hémicycle - sans les voix du Front National qui s'est abstenu.

Première mesure annoncée : l'indemnisation des usagers du TER. Cela concerne les abonnés . Si au cours d'un mois ils subissent trop de retards ou d'annulation, le mois suivant, la SNCF leur remboursera 20 à 30% de leur abonnement. Le dispositif sera testé cet été entre Marseille et Vintimille pour les abonnés annuels puis généralisé à toute la région PACA dès septembre, avant d'être élargi à tous les abonnés mensuels en janvier 2017. En réalité, le conseil régional renonce aux pénalités que lui verse la SNCF pour ces retards, et préfère en faire bénéficier les usagers. Ces indemnités s'élèvent à 2 voire 5 milions d'euros chaque année, selon Christian Estrosi. Il faut dire que PACA est la pire région de France en terme de dysfonctionnements des TER, avec 18% de retards et 4% d'annulations.

Dès septembre, la Région lancera également une application pour permettre aux clients d'évaluer et de noter les services de la SNCF, en temps réel. Bien, pas bien. L'occasion aussi de donner ses idées pour améliorer la gestion du réseau régional.

Lutter contre la fraude

Autre objectif: lutter contre la fraude et l'insécurité. Dans les gares, des portiques sont testés et 280 000 euros investis dans la vidéosurveillance. Dès l'automne, une centaine d'agents mobiles vont être déployés dans tout le réseau régional (contrôleurs, agents d'escale, agents de sûreté).

Enfin, les infrastructures seront rénovées en PACA. 26 nouveaux trains arriveront avant la fin de l'année prochaine. Les quais de la gare Riquier à Nice pourraient être élargis dès 2017. Et un second atelier de maintenance sera créé à Cannes ou à Nice, pour que l'Est de la région ne dépende plus de Marseille en cas d'incident technique, comme ce déraillement mardi dernier qui a provoqué la rupture du trafic entre Nice et Monaco toute la journée.

Partager sur :