Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Transports

Accords France-Luxembourg : "Il y aura neuf TER par heure pour les frontaliers d'ici dix ans"

- Mis à jour le -
Par , France Bleu Lorraine Nord, France Bleu

Les trois jours de visite officielle du Grand-duc de Luxembourg en France aboutissent à des accords, notamment sur le ferroviaire et le routier. Il y aura plus de trains, plus de cars, plus de parkings relais. Chaque pays investira 120 millions d'euros, a-ton appris ce mardi.

Xavier Bettel et Edouard Philippe.
Xavier Bettel et Edouard Philippe. © Maxppp - Thomas Padilla

Moselle, France

C'est oui pour des projets sur les transports, mais non pour reverser une partie des impôts des 95.000 frontaliers, voilà en résumé le message du premier ministre luxembourgeois adressé au gouvernement français lors du 1er séminaire intergouvernemental entre ces deux pays. Xavier Bettel a lourdement rappelé que le Grand-duché souhaitait la fermeture de la centrale nucléaire de Cattenom, mais la France n’a aucune intention en ce sens.

"Les déplacements des frontaliers sont un enjeu urgent" a insisté Edouard Philippe, le 1er ministre français. C’est pourquoi il a été décidé d'augmenter encore le nombre de trains entre Thionville et Luxembourg, de passer de 6 à 9 par heure, le matin et le soir. Cela fera un TER toutes les 6 minutes dans un sens. Et le nombre de places assises passera de 9.000 à 22.000. Mais il faudra patienter encore 10 ans. 

Les cars également seront plus nombreux, il y en aura un toutes les 3 minutes. Et des parkings relais seront construits en Lorraine, il faut inciter les gens au volant à faire du covoiturage. Actuellement, on compte en moyenne seulement 1,1 occupant par voiture sur l'A31. Ces parkings relais verront le jour à Thionville, Longwy et le long de l'A31.

Ces projets seront financés à parité a insisté le premier ministre français. C'est à dire que les Luxembourgeois paieront autant que nous, soit 120 millions d'euros chacun. 

La visite officielle du Grand-duc de Luxembourg et du gouvernement du grand-duché se terminera ce mercredi à Toulouse, pour parler d'avions avec Airbus et d'espace au centre des études spatiales.