Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Aéroport d'Andrézieux-Bouthéon : l'activité maintenue coûte que coûte

-
Par , France Bleu Saint-Étienne Loire
Saint-Étienne, France

Le syndicat mixte de l'aéroport de Saint-Étienne se réunissait ce lundi pour des délibérations qui ne vont pas changer son avenir. Un avenir que les élus veulent maintenir malgré le déficit, et malgré l'effondrement du trafic depuis le départ des compagnies low-cost en 2017.

Aujourd'hui, une grosse partie de l'activité de l'aéroport dépend des matchs de l'ASSE
Aujourd'hui, une grosse partie de l'activité de l'aéroport dépend des matchs de l'ASSE © Maxppp - Image d'archive

Le syndicat mixte, qui gère l'aéroport d'Andrézieux-Bouthéon, se réunissait ce lundi au Conseil Départemental de la Loire. Dans les prochaines semaines, c'est la métropole de Saint-Étienne qui devrait reprendre la gestion officielle de la structure (ndlr : Georges Ziegler en restant président), en délégant les compétences techniques et commerciales à la CCI, comme c'est déjà le cas aujourd'hui.

Un trafic en chute libre

Clairement, l'aéroport stéphanois tourne au ralenti. Depuis octobre dernier et le départ de la dernière compagnie low-cost, celle qui assurait les vols vers Porto, il n'y a plus aucun vol régulier au départ d'Andrézieux. Sur le site internet de l'aéroport, on nous propose encore 18 destinations : la Corse, les Canaries, Edimbourg, Fès, la Sardaigne. Mais il n'y a en réalité des vols que pour l'Andalousie, les Baléares et la Sicile...et surtout très peu...

Toujours des destinations attractives sur le site, mais en réalité très peu de vols - Aucun(e)
Toujours des destinations attractives sur le site, mais en réalité très peu de vols - Capture d'écran site internet de l'aéroport

L'aéroport d'Andrézieux-Bouthéon est donc devenu une coquille presque vide. Il avait accueilli encore en 2016 plus de 170 000 passagers. On est à tout juste quelques milliers aujourd'hui.

Qui l'utilise ? Principalement l'AS Saint-Étienne...

Si on ne compte que les vols commerciaux, il subsiste aujourd'hui une soixantaine de vols par an contre 800 avant, à peine plus d'un par semaine, à Bouthéon. L'AS Saint-Étienne en affrète les deux tiers. Il doit donc sa survie à l'AS Saint-Étienne et au sport en général puisqu'il y a les équipes visiteuses et les événements internationaux comme l'Euro 2016. 

La grosse majorité des vols - 20 000 mouvements par an - est réalisée par les pilotes amateurs qui ont leur brevet ou qui le passent.

Mais pour les élus, pas question de supprimer l'aéroport. Justement parce que pour accueillir une Coupe du Monde de rugby en 2023 ou des matchs de foot des JO 2024 à Paris, la présence d'un aéroport à proximité est impérative. Le point de vue assumé aujourd'hui, notamment par Georges Ziegler le Président du département et par Gaël Perdriau le maire de Saint-Étienne, c'est qu'il faut le garder, mais sans financer le trafic low-cost déficitaire qui coûtait 800 000 euros par an aux collectivités. 

Un budget toujours déficitaire, mais pour l'attractivité du territoire ?

Le budget primitif présenté ce lundi soir prévoit une dépense de 4,8 millions d'euros pour l'année 2018. Le délégué stéphanois de la Chambre et Commerce et d'Industrie avait évoqué l'idée de développer le fret mais cela poserait un gros problème de nuisance sonore. Dans un secteur on parle déjà d'une nouvelle prison (ndlr : à Saint-Bonnet les Oules) cela ferait désordre. A demi-mot, certains élus parlent d'un centre d'entretien des avions mais rien de concret pour l'instant. La CCI fait travailler sur le site d'Andrézieux-Bouthéon une quinzaine de personnes qui, elles aussi, attendent des pistes plus concrètes.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu